Assurance d’une voiture électrique

Publié le 23 juin 2020 Partager sur :

Avec le coût du carburant et la mise en place de systèmes de bonus-malus écologiques, la voiture électrique s’impose comme un des leviers incontournables de la transition énergétique. La progression de ses parts de marché confirme chaque année cette tendance. Plus écologique et silencieuse, la voiture électrique pourrait bien vous décider à rouler en mode « green ». Mais qu’en est-il de son assurance ? Focus sur les critères de tarification pour l’assurance d’une voiture électrique. 
 

assurance voiture électrique

L’assurance d’une voiture électrique est-elle obligatoire ?

À l’instar de tous les autres véhicules, l’assurance d’une voiture électrique est obligatoire en vertu de l’article L211-1 du Code des Assurances. Ainsi, si vous êtes responsable d’un sinistre ou de dommages causés à une tierce personne, votre responsabilité civile est couverte. 

Les garanties et options pour assurer un véhicule « classique » sont également valables pour un véhicule électrique (vol et incendie, tous risques, assistance 0 km…). Toutefois, on peut distinguer certaines garanties propres à ce type de véhicule comme par exemple l’assurance de la batterie.

L’assurance d’une voiture électrique coûte-t-elle plus cher ?

De façon générale, malgré certaines garanties supplémentaires à souscrire, l’assurance d’une voiture électrique revient généralement moins chère. D’une part, les assureurs ont tendance à récompenser les conducteurs privilégiant les véhicules respectueux de l’environnement. D’autre part, les conducteurs de voitures électriques ont moins d’accidents en raison des distances parcourues plus courtes (autonomie inférieure à 400 km pour la majorité des véhicules en dehors des modèles Opel et Tesla) et des vitesses moyennes réduites (pas plus de 100 km/h). 

Les risques diminués, combinés à l’impact « neutre » de cette voiture sur l’environnement, amènent donc les assureurs à proposer des bonus (1), des chèques ou des réductions pour l’assurance des voitures électriques. 

Comment bien choisir l’assurance de sa voiture électrique ?

A ce jour, les contrats spécifiques assurance voiture électrique étant inexistants, il est difficile de comparer les garanties, options et prix proposés par les assureurs pour trouver la meilleure assurance pour sa voiture électrique. 

Tout comme les véhicules classiques, l’assurance au tiers peut s’avérer insuffisante pour couvrir tous vos besoins en matière d’assurance voiture, si votre véhicule électrique est neuf, mieux vaut donc l’assurer tous risques. Mais si vous l’avez acheté d’occasion ou si son kilométrage est élevé, il peut être judicieux de l’assurer au tiers et d’ajouter les options supplémentaires indispensables :

  • Assistance 0 km en cas de panne de batterie et d’électricité
  • Remorquage du véhicule jusqu’à une station de recharge 
  • Assurance couvrant les dommages subis en cours de charge sur le réseau domestique
  • Garantie remplacement de la batterie en cas de sinistre au cas où le contrat de location de votre batterie ne le prévoit pas

Bon à savoir : les pièces des voitures électriques restent coûteuses, leur réparation également. Il est donc essentiel que votre assureur dispose d’un réseau de réparateurs conventionnés.

Questions fréquentes sur l’assurance d'un véhicule électrique

Fait-on vraiment des économies avec une voiture électrique ? 

Le trajet quotidien, généralement citadin, d’une voiture électrique représente environ 34 km, soit deux euros d’électricité : c’est cinq à sept fois moins cher qu’avec une voiture essence ou diesel.

Peut-on adopter un forfait kilométrique si l’on est un petit rouleur ?

Cela est même recommandé, à condition d’assortir son contrat d’options indispensables à la voiture électrique et de ne pas dépasser le kilométrage prévu au contrat d’assurance de sa voiture électrique.

Doit-on changer d’assurance habitation si l’on installe une recharge à domicile ?

Pour recharger la batterie de votre voiture électrique à domicile, il faudra nécessairement le doter d’une borne de recharge. Il est donc vivement conseillé d’en informer votre assureur qui ajustera vos garanties habitation afin de prendre en compte le risque d’incendie électrique.

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique