Comment bien choisir son crédit auto ?

Publié le 03 avril 2018 Partager sur :

Pour financer l’achat de votre véhicule, vous envisagez de recourir à un crédit. Votre premier réflexe est de vous adresser à votre banque. Mais savez-vous qu’en vous adressant à votre assureur, vous pouvez bénéficier d’un taux préférentiel en regroupant votre crédit auto et votre assurance auto ?

crédit auto

Déterminez le montant de votre crédit auto adapté à votre projet

Pour une bonne estimation de votre crédit auto, la première question à vous poser est : quel est le budget dont j’ai besoin ? Pour le calculer, prenez en compte le prix d’achat du véhicule, sans oublier les frais annexes, comme l’émission de la carte grise ou l’achat d’équipements supplémentaires comme des barres de toit, et déduisez le montant de votre apport personnel (déblocage de votre épargne, vente de votre ancien véhicule, etc.).


Ensuite, pour fixer de manière réaliste les mensualités de remboursement de votre crédit auto, considérez la somme dont vous disposez en fin de mois, une fois toutes vos charges et dépenses réglées. Attention : si votre projet est trop ambitieux, c’est-à-dire si les remboursements mensuels de votre crédit auto, mais aussi de vos autres crédits (immobilier par exemple) représentent une part importante de vos ressources, l’établissement prêteur sollicité pourra refuser le crédit demandé.

Les points à vérifier lorsque vous souscrivez un crédit auto

Après avoir fixé votre budget, vous pouvez commencer à comparer les offres de prêt auto. Si le taux est à prendre en compte, il ne doit pas être votre seul critère. D’autres points doivent être vérifiés pour éviter les mauvaises surprises.

  • Les caractéristiques du taux du crédit auto. Vérifiez si le taux proposé est fixe, variable ou révisable et s’il varie en fonction de la durée du crédit. En effet, certaines offres font état d’un taux très intéressant pour un crédit sur quelques mois. Ce taux peut également être différent pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion.
  • Les frais de dossier. Dans la plupart des cas, les établissements vous facturent l’analyse des pièces de votre dossier. Cette somme peut être fixe ou proportionnelle au montant du prêt. En général, les frais représentent 1 % du montant emprunté.
  • Le montant des frais en cas de remboursement anticipé. Ce montant est encadré par l’article L311-22 du Code de la consommation. Il précise que « le préteur peut exiger une indemnité qui ne peut dépasser 1 % du montant du crédit si le remboursement anticipé intervient plus d’un an avant la fin du contrat (0.5 % si le délai est inférieur à un an)».
  • Les possibilités d’interrompre momentanément le crédit. Si vous devez faire face à une dépense imprévue, il peut toujours être utile de mettre entre parenthèse pendant quelques mois le remboursement de votre crédit auto. Vérifiez qu’une clause de suspension est prévue dans votre contrat, qu’elle n’entraîne pas de frais et combien de temps peut durer l’interruption.
  • Le choix de la date de prélèvement. Pouvoir choisir sa date de prélèvement peut être un avantage. Vous pourrez ainsi lisser vos différentes dépenses dans le mois. Pesez bien cette décision, car un changement de date en cours de contrat est souvent payant.
  • Le coût et les garanties de l’assurance emprunteur. Cette garantie couvre différents risques comme le décès ou l’invalidité. Elle n’est pas obligatoire mais fortement conseillée. Si le risque pour lequel vous êtes couvert advient, l’assureur prend à sa charge, selon votre contrat, une partie ou l’intégralité des mensualités de remboursement de votre crédit. Le tarif de l’assurance emprunteur varie selon l’établissement, les risques couverts mais il dépend également de votre profil (âge, antécédents médicaux, etc.).
  • Apport personnel. Certains établissements prêteurs peuvent exiger un montant minimum d’apport personnel. En général, pouvoir financer une partie de l’achat avec son épargne permet de présenter un dossier de demande de crédit auto plus solide.
     

Une fiche d’information précontractuelle (FIP), distincte de l’offre de crédit, doit vous être remise par l’établissement prêteur et vous permet de connaître le coût total de votre crédit, c’est-à-dire la somme globale que vous allez devoir rembourser.

Louer ou acheter sa voiture ? 

Si vous changez régulièrement de voiture, pourquoi ne pas opter pour une location de longue durée ? 
Vous n’aurez pas à vous soucier des frais d’entretien qui sont généralement inclus dans le contrat. Revers de la médaille, les loyers versés le sont à fonds perdus. De plus, des majorations, en cas de dépassement du kilométrage ou pour remise en état du véhicule si par exemple il y a des impacts ou des rayures, peuvent s’avérer onéreuses. 
Enfin, si vous vous désengagez prématurément de votre contrat, vous devrez payer des pénalités.


Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Que pensez vous de cet article ?
Pratique