Ethylotest : soufflez...roulez !

Publié le 15 octobre 2016 Partager sur :

Les automobilistes et les conducteurs de 2 ou 3 roues de plus de 50 cm3 sont tenus de posséder un éthylotest dans leur véhicule depuis le 1er juillet 2012. Alors que l’alcool est à l’origine de plus de 30% des accidents mortels sur la route, cette mesure a pour but d’inciter les conducteurs à se responsabiliser et à avoir le réflexe de « souffler » avant de prendre le volant. 

ethylotest obligatoire

L’éthylotest en pratique

Les éthylotests mesurent le taux d’alcool par litre d’air expiré. Il en existe deux sortes : chimique et électronique. Le premier est utilisable une seule fois et le prix oscille entre 1€ et 3€. Le second vous en coûtera environ 150 € mais il sera réutilisable et aura une durée de vie bien plus longue. Vous trouverez les éthylotest chimiques facilement en grandes surfaces, dans les stations-services, les pharmacies,.... Quant aux seconds, ils seront disponibles dans les centres automobiles ou sur Internet.

Avant de partir en voiture

  • Sachez que la loi impose que tout véhicule soit doté d’un éthylotest non usagé (donc encore dans son emballage d’origine pour ceux à usage unique), en cours de validité et à disposition immédiate. Cependant, le conducteur non-équipé d’un éthylotest ne risque aucune sanction, en cas de contrôle (sanction supprimée par le décret n°2013-180 du 28 février 2013 ).  
  • Veillez à ce que l’éthylotest respecte les normes « NF » applicables aux éthylotests et à ce que la date de péremption ne soit pas dépassée.
  • Lisez bien le mode d’emploi.

Testez vos connaissances sur l’éthylotest et l’alcool au volant !

  1. Pour que la mesure du taux d’alcool soit correcte, il faut rapidement souffler dans l’éthylotest après avoir consomme de l’alcool.

    Attendez 30 minutes après votre dernier verre pour souffler dans votre éthylotest. Avant ce laps de temps, l’alcool ne sera pas encore assimilé totalement et le taux affiché sera faux.

  2. A partir de quelle alcoolémie ne doit-on pas prendre la route ?

    Il est recommandé de ne pas boire avant de prendre la route. Néanmoins, le taux d'alcool légal à partir duquel vous êtes hors la loi est de 0,5 g par litre de sang. Il varie en fonction du sexe, du poids, du degré d'alcool et de la quantité absorbée. Les études estiment qu'au cours d'un repas, il est raisonnable de ne pas dépasser le seuil de 2 verres.

  3. A partir de quel taux d’alcool, le comportement est modifié ?

    Dès 0,3 g/l, l'alcool qui est un euphorisant agit directement sur le comportement. Le conducteur oublie plus facilement les règles élémentaires de sécurité. La vigilance  et les réflexes diminuent, le champ de vision se rétrécit et la fatigue augmente.

  4. Dès 0,50 g/l de taux d’alcool, vous encourez :

    Vous encourez une amende de 135 € et 6 points de retrait, auxquels peut s'ajouter une suspension de 3 ans du permis de conduire. À partir de 0,80 g/l, votre infraction est un délit ! Vous encourez alors un retrait de 6 points, une amende pouvant aller jusqu'à 4 500 €, une suspension de permis jusqu’à 3 ans voire son annulation, ainsi qu’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 2 ans et l’immobilisation du véhicule si personne ne peut prendre le volant à votre place.

  5. Le refus de souffler dans l’éthylotest lors d’un contrôle entraine...

    Tout comme un taux d'alcool supérieur à 0,80 g/l de sang, et à moins d'une contre-indication médicale précise (avec justificatif), vous encourez jusqu'à 4500 € d’amende, 6 points en moins, jusqu'à 3 ans de suspension de permis et jusqu'à 2 ans de prison. Si personne ne peut prendre le volant à votre place, le véhicule sera immobilisé.

  6. J’ai un peu trop bu avant d’aller en boite de nuit... : ce n’est pas grave, en dansant je vais transpirer et éliminer mes excès !

    La majeure partie de l’alcool ingéré est éliminée par le foie, une part infime par la transpiration et l’urine. En dansant, vous allez surtout perdre de l’eau, mais pas votre taux d’alcool beaucoup trop élevé pour prendre le volant.

  7. Ma grand-mère me l’a toujours dit : boire deux tasses de café après un repas bien arrosé permet de faire baisser le taux d’alcool.

    Nul besoin de vous renseigner sur d’éventuelles recettes miracles car aucune technique ne fera baisser votre taux d’alcool. L'organisme absorbe l'alcool rapidement et élimine lentement. Après une soirée bien arrosée, si votre taux d'alcool est de 2 g/l, 12 heures après, votre taux sera encore compris entre 0,8 g/l à 1,2 g/l ! Un individu en bonne santé élimine 0,10 grammes d’alcool par litre de sang en 1h, en sachant qu’un verre équivaut en moyenne à 0,25 g/l…  

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique