Assurance auto : signaler les changements à votre assureur

Publié le 23 juillet 2018 Partager sur :

Déménagement, départ à la retraite, évolution professionnelle... Pourquoi faut-il signaler un changement à son assureur auto ? Dans quels cas ? Quelles sont les conséquences sur le contrat d’assurance ? Décryptage.

signaler changement assurance auto

Les cas nécessitant de signaler un changement à son assureur auto

Les informations recueillies par l’assureur permettant de déterminer les risques à couvrir lors de la souscription d’une assurance auto peuvent évoluer dans le temps. C’est le cas notamment lors :
 
  • d’un changement de conducteur (ajout d’un nouveau conducteur : compagnon, enfant…) ;
  • d’un changement d’usage du véhicule (augmentation du nombre de kilomètres parcourus par rapport au contrat, utilisation du véhicule à des fins professionnelles alors que seul un usage à des fins privées a été prévu…) ;
  • d’un déménagement (un changement de lieu peut occasionner un risque plus élevé ou moins élevé en matière de vol ou d’accident, par exemple) ;
  • d’un changement de situation professionnelle (cela peut avoir des incidences sur l’utilisation que l’on a de son véhicule)…

Pourquoi et quand prévenir l’assureur?

Si vous n’informez pas votre assureur et que ce changement a pour conséquence d’aggraver un risque ou d’en créer un nouveau, il sera en droit, en cas de sinistre, de réduire son indemnisation ou d’annuler purement et simplement le contrat. L’enjeu est donc d’importance.
 
À savoir : le changement doit être signalé à votre assureur, par lettre recommandée, dans un délai de 15 jours après que vous en ayez pris connaissance. 

Augmentation ou diminution des risques couverts : quels effets ?

Une fois informé des changements de situation, l’assureur peut, s’ils aggravent les risques ou en créent de nouveaux, dénoncer le contrat, proposer un nouveau montant de prime ou prendre acte des modifications et ne rien changer aux conditions du contrat. 
S’il diminue le risque, le changement de situation peut amener l’assureur à revoir à la baisse le montant de la prime. 
 
Pensez  donc bien à signaler toute modification de situation à votre assureur. Ce dernier évaluera si  cela a un impact sur votre contrat d’assurance. Et si cela nécessite de revoir le niveau de risques à couvrir.
Que pensez-vous de cet article ?
Pratique