Assurer ses appareils nomades contre la casse et le vol : que faut-il savoir ?

Publié le 08 juin 2020 Partager sur :

Smartphones, ordinateurs portables, tablettes tactiles… Si les appareils mobiles sont aujourd’hui devenus indispensables, ils sont également exposés à de nombreux risques. Pour les protéger et les couvrir, il convient donc d’adopter les bons réflexes et de choisir une assurance adaptée. Faisons le point.

Assurance appareils nomades

Petits, légers et dotés d’une autonomie importante, les appareils nomades ont envahi notre quotidien. Pas moins de 77 % des Français possèdent aujourd’hui un smartphone (1),  et force est de constater que les équipements mobiles se multiplient au sein de nos foyers :

  • ordinateurs portables ;
  • tablettes tactiles ;
  • caméras et appareils photo ;
  • consoles de jeux portatives ;
  • baladeurs et casques audio ;
  • assistants de navigation…

 

Cependant, le caractère nomade de ces petits appareils les expose aussi à des risques importants, tels que la casse, la perte, la chute ou le vol. 


Le saviez-vous ? Selon l’ONDRP (Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales), plus de 600 000 vols de téléphones portables  sont enregistrés chaque année en  France (2).

Protéger ses appareils nomades et leur contenu : adoptez les bons réflexes au quotidien

De plus en plus performants, nos équipements mobiles sont amenés à stocker des volumes importants de données confidentielles :

  • messages ;
  • carnets d’adresses ;
  • agendas ;
  • photos et vidéos…

 

Pour limiter les dégâts en cas de perte ou de vol, le premier réflexe consiste donc à effectuer des sauvegardes régulières. En outre, il convient également d’activer un code d’accès au smartphone (nombre, schéma, empreinte digitale…) afin de réduire le risque de voir ses données consultées par le voleur ou la personne qui retrouvera le mobile perdu.

Un conseil ? En activant l’option de synchronisation sur vos appareils nomades, vous pouvez dupliquer vos dossiers et les mettre ainsi à l’abri du risque de perte, notamment grâce à la technologie du Cloud.

De même, si les appareils nomades sont souvent onéreux (à titre d’exemple, le prix d’un smartphone d’entrée de gamme se situe autour de 200€, mais peut facilement dépasser la barre des 1000€ lorsqu’il s’agit d’un modèle plus élaboré), ils sont également fragiles. Pour éviter les dommages en cas de chute, pensez donc à les équiper d’une coque en silicone et d’un protège-écran en verre trempé, résistant à la fois aux chocs et aux rayures.

Faut-il souscrire l’assurance proposée lors de l’achat d’un appareil nomade ?

Au regard du prix d’un smartphone ou d’un ordinateur portable, opter pour une assurance adaptée est fortement conseillé. Sans surprise, les opérateurs de téléphonie mobile et les enseignes de grande distribution sont aujourd’hui nombreux à proposer à leurs clients d’assurer l’objet qu’ils viennent d’acquérir. Souscrites le jour de l’achat, ces garanties ne portent que sur un seul appareil. Généralement, elles protègent contre la perte, le vol, la casse ou l’oxydation accidentelle (excès d’humidité, immersion dans l’eau…) du smartphone. Ces assurances peuvent coûter plus de 15 euros par mois pour les smartphones haut de gamme.

Aussi, avant d’opter pour ce type de solution, prenez le temps de consulter vos autres contrats d’assurance. Car il est possible que certaines garanties soient déjà présentes dans votre assurance habitation ou votre assurance auto.

Mais attention : la couverture se limite souvent à l’utilisation de l’appareil nomade à l’intérieur de votre logement (ou de votre véhicule) et ne s’applique qu’en cas de vol avec effraction ou de casse due à un accident impliquant un élément qui vous est étranger.

Des formules d’assurances spécifiques pour l’ensemble de vos appareils nomades

Enfin, sachez qu’il existe également des assurances spécifiques, couvrant l’ensemble des équipements nomades détenus par un souscripteur, son conjoint et ses enfants. Généralement, les garanties proposées comprennent alors le vol ainsi que les dommages matériels et s’appliquent à une large gamme d’appareils mobiles, et ce quelle que soit l’enseigne où ils ont été achetés.

Bon à savoir : en choisissant l’option « Protection mobilité », proposée avec les formules Classique et Intégrale du contrat MAAF Tempo habitation, vous bénéficiez en tous lieux d’une garantie dommages matériels directs et accidentels (lorsque ces dommages sont consécutifs à une chute ou un choc) et vol de vos appareils nomades, de votre matériel de sport et de loisirs assurés par l’option ainsi que d’une garantie vacances.

En pratique, cette solution peut être intéressante pour plusieurs raisons :

  • couverture de tous les appareils nomades du foyer avec un seul contrat d’assurance ; 
  • possibilité d’y souscrire à tout moment ;
  • protection vol et dommages matériels en tous lieux (domicile, voie publique, trajet domicile-travail…) ; 
  • meilleure visibilité sur l’étendue des garanties proposées. 

 

Un gain réel en termes de simplicité, mais aussi d’un point de vue financier, puisqu’il vous évite de cumuler les contrats individuels, souvent plus coûteux qu’un contrat d’assurance global, couvrant l’ensemble de vos appareils nomades !

Pour connaître les conditions de la garantie « Protection mobilité », son étendue et ses  modalités, reportez-vous aux conditions générales Assurance Tempo habitation MAAF.


(1)    Baromètre du numérique. Etude réalisée par le Credoc. Chiffres au 30 juin 2019
(2)    Etude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. Avril 2016

 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique