Bris de vitres accidentel: que couvre mon assurance habitation ?

Publié le 15 juillet 2020 Partager sur :

En cas de bris de vitres à votre domicile, les dégâts occasionnés peuvent, sous certaines conditions, être couverts par votre assurance habitation. Explications.

Bris de vitre

De nombreux aléas, tels que les incidents ménagers, peuvent endommager vos biens immobiliers et mobiliers comportant des éléments en verre. Portes, fenêtres, meubles pourvus d’une partie vitrée, objets usuels en verre (vases, vaisselle, miroirs...), équipements sanitaires… Force est de constater qu’un accident est vite arrivé !

Bonne nouvelle : que vous soyez locataire ou propriétaire de votre logement, sachez que certaines assurances habitation comprennent une garantie bris de vitres, pouvant couvrir ce type de sinistre.

Bris de vitres : quelle est l’étendue de ma garantie habitation ?

En tant qu’assuré habitation MAAF, vous bénéficiez d’une garantie bris de vitres, comprise dans votre contrat, et ce, quelle que soit la formule (initiale, classique ou intégrale) que vous avez choisie. Votre assurance habitation couvre ainsi les bris accidentels de vitres survenus sur les équipements suivants :

  • portes, fenêtres et fenêtres de toit permettant la fermeture du logement assuré ;
  • vérandas déclarées au contrat ;
  • parois de balcon et garde-corps ;
  • marquises.

 

Par ailleurs, si vous avez opté pour la formule classique ou intégrale, votre garantie comprendra également le bris accidentel des éléments suivants, lorsqu’ils sont fixés sur leur support :

  • vitres et miroirs des portes intérieures ;
  • miroirs muraux, cloisons vitrées, cabines de douche et crédences en verre ;
  • mobilier en verre (table, bureau, bibliothèque, vitrine) ;
  • vitres et miroirs de meubles et placards ;
  • équipements sanitaires (lavabo, évier, vasque, baignoire, WC…) ;
  • aquariums ;
  • vitres d’insert (foyer fermé), de four ou de plaques chauffantes ;
  • parties vitrées des paravents extérieurs accolés aux bâtiments assurés ;
  • parties vitrées des capteurs solaires et des panneaux photovoltaïques, lorsque ces derniers ont été déclarés au contrat.

 

Bon à savoir : sont exclus de la garantie les rayures, écaillures et ébréchures, ainsi que les dommages résultant de vétusté de l’installation ou d’un défaut d’entretien, tout comme les dommages survenus lors des travaux de pose ou de dépose des équipements concernés.

Que dois-je faire pour être indemnisé en cas de bris de vitres ?

Déclarez votre sinistre, soit par téléphone, soit sur depuis votre Espace client sur maaf.fr ou encore via l’application mobile MAAF et Moi, et ce dans un délai maximal de 5 jours.

Suivez la prise en charge de votre déclaration de sinistre. MAAF vous communiquera la ligne directe du conseiller en indemnisation et services chargé de votre dossier. De même, vous pouvez suivre votre sinistre via votre espace client sur maaf.fr ou sur l’appli mobile.

Un conseil : pour permettre une évaluation correcte de vos biens en cas d’indemnisation à la suite d’un sinistre, pensez à conserver les justificatifs de vos achats (factures, garanties….).

En cas de bris de vitres, dois-je payer une franchise ?

Effectivement, la franchise prévue au contrat (c’est-à-dire la somme d’argent restant à votre charge en cas de sinistre assuré), sera déduite du montant de l’indemnisation perçue pour la réparation du bien endommagé.
Pour connaître le montant de cette franchise, reportez-vous aux conditions particulières qui vous ont été remises par votre conseiller MAAF au moment de la signature de votre contrat.

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique