L’indemnisation de gré à gré

Publié le 29 novembre 2016 Partager sur :

Pour un petit sinistre, l’assureur peut vous proposer une indemnisation de gré à gré. Dès réception de votre accord sur le montant de l’indemnisation, celle-ci vous est versée afin de réaliser les travaux vous-même.

gré à gré

Votre machine à laver a fui et des infiltrations d’eau ont laissé des traces ? Rien de grave, mais une petite remise en état s’impose. Dans ce cas, votre assureur peut vous proposer un mode d’indemnisation  de gré à gré. Il s’applique aux petits sinistres, comme les dégâts des eaux, pour lesquels les travaux de remise en état sont simples, et réalisables par l’assuré.

Quels sont les avantages d’une indemnisation de gré à gré ?

C’est simple : vous n’avez aucun justificatif à fournir.
C’est rapide : le paiement est déclenché dès que vous avez accepté l’indemnité de gré à gré.
C’est intéressant financièrement : votre indemnisation prend en compte les fournitures dont vous avez besoin, et le temps passé.
C’est souple : vous faites les travaux vous-même quand vous le souhaitez !

Mode d’emploi d’une indemnisation de de gré à gré

À réception de votre déclaration de sinistre , le gestionnaire calculera avec vous le montant des réparations, grâce à un outil d’aide à l’évaluation des dommages. Si le montant estimé le permet, il vous proposera une indemnisation de gré à gré, c’est-à-dire de vous verser directement l’indemnité prévue afin que vous puissiez réaliser les travaux vous-même. Vous êtes alors libre de refuser et de préférer un mode d’indemnisation sur devis, ou d’accepter. Dans ce cas, le gestionnaire procède directement au paiement par virement ou chèque. Il ne vous reste plus qu’à réaliser vos travaux !

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique