Comment réparer une fissure de mur ?

Publié le 01 juillet 2021 Partager sur :

Constater la présence d’une faille dans un mur n’est jamais guère rassurant. En effet, si certaines brèches ne sont pas dangereuses, d’autres peuvent avoir une vraie incidence sur votre bâti. Apprendre à les reconnaître et à réparer une fissure de mur est donc essentiel pour préserver un logement. Les conseillers MAAF en prévention des risques vous expliquent comment évaluer la gravité d’une fissuration et les différents travaux de réparation possibles. 
 

reparer fissure mur

Quelles sont les différentes catégories de fissures ?

Il existe différentes catégories de fissures. Classées selon leur taille et degré de dangerosité, ces failles peuvent apparaître à différents endroits des murs intérieurs ou extérieurs d’un logement

Les brèches de type faïençage 

Présent le plus souvent sur un enduit mural, la largeur d’un faïençage est inférieure à 0,2 mm. Ces petites fissures sont donc inoffensives, car elles ne touchent que la surface. Hormis leur aspect peu esthétique, il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter pour ces fines craquelures. 

Comment réparer ? Vous pouvez réparer ce type de fissure de mur grâce à un enduit de rebouchage appliqué avec une spatule. Laissez sécher. Puis, poncez avec une feuille abrasive à grains fins avant la mise en peinture ou l’application d’un marqueur rénovateur si la fissuration se situait au niveau de joints de carrelage.

Les failles de type microfissures 

On distingue deux types de microfissures :

  • les microfissures dites « de retrait »,
  • les microfissures verticales ou horizontales. 

Les premières apparaissent le plus souvent au niveau des joints de maçonnerie. Cela dénote une mauvaise qualité du mortier employé pour les faire. Les deuxièmes sont souvent la conséquence d’un problème d’humidité à l’intérieur d’un logement. Dans les deux cas,  ces microfissures sont généralement superficielles, car elles mesurent moins de  0,2 mm. Il n’est donc pas difficile de rattraper ces fissures de mur. 

Comment procéder ? Comme pour le faïençage, vous pouvez combler les fissures en appliquant un enduit de rebouchage avec un couteau à enduire, par exemple. Laissez sécher. Puis, appliquez une seconde couche d’enduit en cas de retrait. Après le séchage, poncez avec une feuille abrasive et procédez à la mise en peinture ou à la pose d’une toile de verre.
Si vous ne souhaitez pas entreprendre cette réparation, surveillez les fissures régulièrement. En effet, elles peuvent favoriser les infiltrations d’eau et s’aggraver au fil du temps. 

Les fissures de deux millimètres

Les fissures de deux millimètres doivent être contrôlées régulièrement au moyen d’un fissuromètre. Cet instrument de mesure donne une idée assez précise de l’évolution de cette lézarde qui, en cas de négligence, peut entrainer de gros problèmes dans la structure de votre habitat, notamment des problèmes d’affaissement. 

Pour réparer une fissure de mur de cette taille, il vous faut impérativement faire appel à un professionnel qualifié, comme un maçon. L’idéal est d’entreprendre les réparations nécessaires dans les meilleurs délais. Si les fissures se situent sur un mur extérieur et sont peu nombreuses, il vous sera sans doute conseillé de les traiter localement par application d’enduit de lissage extérieur ou enduit de façade. Après le temps de séchage, un revêtement d’extérieur sera appliqué en plusieurs couches.

Les fissures de type lézardes

Ces grosses fissures de 2 mm de large et jusqu’à 20 cm de long sont les plus sérieuses. Également appelées crevasses, elles sont généralement provoquées soit par des malfaçons dans la construction elle-même, soit par des mouvements de terrain. 

Parmi ces fissures, on peut noter :

  • les grosses fissures horizontales ou en escalier provoquées par des problèmes au sous-sol au niveau des fondations ;
  • les longues fissures verticales à l’intersection de deux cloisons qui peuvent engendrer la désolidarisation des pans de mur ;
  • les fissures infiltrantes qui fragilisent grandement les murs en raison de l’alternance entre infiltrations et périodes de gel puis de dégel.

Elles représentent donc un danger réel pour votre habitation et votre famille. Réparer ces fissures de mur au plus vite est primordial. 

Si de nombreuses fissures apparaissent sur vos murs extérieurs et font tomber le crépi, un ravalement intégral peut vous être proposé afin d’assurer une parfaite imperméabilisation de votre bâti. Quant à l’intérieur, le professionnel vous proposera de les reboucher et d’enduire vos murs de produits et revêtements qui protègeront vos cloisons, comme la toile de verre.

Comment évaluer précisément la dangerosité d’une fissure ?

Mais comment mesurer le degré de dangerosité d’une fissure ? Quels signes doivent vous alerter pour réparer une fissure de mur ?

Les outils de mesure et de suivi des fissures 

Différentes solutions peuvent être mises en place pour suivre l’évolution des microfissures ou fissures dans un mur.

  • Témoin en plâtre placé à cheval sur les bordures de la fissure
  • Témoin en verre intégré à un manchon de plâtre
  • Fissuromètre gradué ou électronique
  • Déformètre et extensomètre qui permettent de mesurer la déformation des matériaux

Tous ces outils de mesure permettent de suivre les fissures, mais également d’avoir une idée des évolutions futures possibles. À partir de ces éléments, il est possible de connaître le degré de leur dangerosité et de prendre la décision de réparer ces fissures de mur.

Quels sont les signes alarmants en cas de fissures dans un mur ?

Vous ne vous êtes pas rendu compte de la présence d’une ou plusieurs fissures dans vos murs ? Vous avez retardé le moment de réparer une fissure de mur ? Si certains de ces signaux apparaissent, entreprenez vite les réparations qui s’imposent :  

  • Craquements de plus en plus fréquents
  • Apparition de nouvelles fissures sur les murs intérieurs et/ou extérieurs
  • Élargissement et/ou approfondissement des fissures existantes
  • Infiltrations d’eau 
  • Problèmes importants d’humidité
  • Crépis tombants
  • Carrelage ou dalles au sol mouvant
  • Dégradation de votre habitation 

Quelles sont les précautions pour réparer une fissure ?

Avant de réparer une fissure de mur, il est nécessaire d’en déterminer la cause et de bien évaluer sa capacité à réaliser ces travaux de rénovation.

Comprendre l’origine des fissures

Questionnez-vous. Cela permet de choisir la technique de réparation la plus appropriée pour sécuriser et restaurer efficacement votre bâtiment. Quand est-elle apparue ? À quelle occasion ? Y a-t-il des circonstances aggravantes ? Par exemple, votre commune fait bâtir un édifice à côté de votre habitation. Un tassement différentiel peut fragiliser vos fondations, provoquant ainsi l’apparition de fissures.
Autre exemple : vous réalisez des travaux d’extension avec pose de nouvelles fenêtres. Une malfaçon dans les travaux de construction peut endommager votre maison.

Faire appel à un expert en maçonnerie

Si les fissures identifiées ne sont pas un simple faïençage ou des microfissures facilement réparables au moyen d’un mortier de réparation, d’un enduit de rebouchage ou d’une peinture organique, il est nécessaire de s’appuyer sur l’expertise d’un professionnel. Ne faites pas des travaux qui aggraveraient l’état de votre structure si vous n’êtes pas qualifié.

Un maçon procèdera à l’identification des zones de votre maison affectées par les fissures. Il déterminera par la suite les risques encourus et proposera les solutions les plus adaptées pour résoudre durablement votre problème de fissures.

Questions fréquentes sur la réparation d’une fissure de mur

Où apparaissent les fissures généralement ?

Les fissures apparaissent sur des surfaces apparentes à l’intérieur, comme à l’extérieur des bâtis, comme les murs de façades, le dallage de terrasse…

Comment une fissure peut-elle impacter la solidité de ma maison ?

Lorsqu’une fissure provoque une défaillance dans la transmission des efforts sur la structure, un élément porteur peut rompre rapidement. En cas d’infiltration d’eau due à une fissure, l’humidité créée détériore les matériaux isolants et fragilise donc votre construction.

Mon assurance habitation peut-elle prendre en charge la réparation des fissures ?

Les contrats d’assurance multirisque habitation comprennent une garantie catastrophes naturelles. Si vos fissures sont la conséquence d’un évènement climatique, de type sécheresse ou inondation, déclaré Catastrophes naturelles par l’Etat, votre assureur pourra vous indemniser.

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique

Mentions légales (1)

(1) Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites et des limites, conditions et exclusions des garanties fixées aux Conditions générales du contrat Multirisque professionnelle disponibles sur maaf.fr ou en agence. Chacune des garanties détaillées ci-dessus vous est applicable uniquement si vous l’avez souscrite (indication dans vos Conditions particulières).