Assurance MAAF

Contact

Agence

Sinistre

Mon espace

Le permis moto

Publié le 08 mai 2017 Partager sur :

Il existe plusieurs permis que l'on peut passer à différents âges. Ils dépendent de la taille et de la puissance de la moto. Décryptage.

Permis moto

Les différents types de permis moto

 

 PERMIS AGE VEHICULE
Permis A1 16 ans minimum Motocyclette légère n'excédant pas 125 cm3 et 11Kw (15 CV).
Permis A De 18 à 21 ans Moto de puissance maximale égale à 25 Kw (34 CV).
Accès après 2 ans à toutes les motos.
Permis A A partir de 21 ans 
ou après 2 ans de permis
Accorde automatiquement le droit de conduire toutes les motos.

Permis B avec

2 ans d'ancienneté

20 ans Moto légère n'excédant pas 125 cm3 et 11 Kw (15 CV).

 

Le permis à points

Le permis de conduire est doté d'un nombre maximal de 12 points. S'inscrivant dans une démarche avant tout pédagogique, l'objectif du système est d'éviter l'infraction et sa récidive. La perte de points est une alerte, qui amène le conducteur à prendre conscience de la nécessité d'une conduite raisonnable et d'un comportement responsable au volant.
Attention :
- Les commissions de suspension du permis de conduire peuvent toujours suspendre votre permis sans attendre l'épuisement de votre capital-points.
- Votre permis est annulé dès la perte de 12 points : vous devez alors le repasser après avoir attendu une période de 6 mois au moins.

Le permis probatoire

Doté d'un capital de seulement 6 points, le permis probatoire est délivré à tous les nouveaux titulaires du permis de conduire ainsi qu'aux conducteurs qui en obtiennent un autre après annulation (condamnation par le juge) ou invalidation (perte totale des points) du leur. Au delà d'une période probatoire de 3 ans sans perte de point (réduite à 2 ans pour les conducteurs ayant suivi la filière AAC), le capital du permis est porté automatiquement à 12 points.

Comment regagner des points ?

En ne commettant aucune infraction pendant trois ans : vous récupérerez les points perdus.
En effectuant des stages de "sensibilisation". Ces stages payants (environ 230 €) durent deux jours. Chaque stage permet de récupérer 4 points. Toutefois, même en les cumulant, vous ne pouvez pas récupérer plus de 11 points (un stage maximum tous les deux ans).

•    Retrait de 6 points

Pour la contravention suivante :
Conduite ou accompagnement d'un élève conducteur, avec un taux d'alcoolémie compris entre 0,5 et 0,8 g/l de sang.
Pour les délits suivants :
- Homicide involontaire ou blessures causées involontairement à un tiers et entraînant une incapacité totale de travail.
- Conduite ou accompagnement d'un élève conducteur, avec un taux d'alcoolémie égal ou supérieur à 0,8 g/l dans le sang.
- Conduite en état d'ivresse manifeste.
- Refus de se soumettre aux tests de dépistage d'alcoolémie.
- Récidive de conduite à une vitesse excédant de 50 km/h ou plus la vitesse maximale autorisée.
- Délit de fuite.
- Refus d'obtempérer, d'immobiliser le véhicule, de se soumettre aux vérifications.
- Gêne ou entrave à la circulation.
- Usage volontaire de fausses plaques d'immatriculation, défaut volontaire de plaques et fausses déclarations.
- Conduite malgré la rétention ou la suspension du permis, ou refus de restitution du permis.
- Conduite après consommation de stupéfiants.
- Refus de se soumettre aux tests de dépistage de stupéfiants.

•    Retrait de 4 points 

Pour la contravention suivante :
- Non-respect de la priorité (intersection, piéton...).
- Non-respect de l'arrêt imposé par le panneau « stop » ou par le feu rouge fixe ou clignotant.
- Dépassement de 40 km/h ou plus de la vitesse maximale autorisée.
- Circulation de nuit ou par temps de brouillard, en un lieu dépourvu d'éclairage public, d'un véhicule sans éclairage, ni signalisation.
- Marche arrière ou demi-tour sur autoroute.
- Circulation en sens interdit.

•    Retrait de 3 points

Pour la contravention suivante :
- Circulation sans motif sur la partie gauche de la chaussée.
- Franchissement d'une ligne continue seule ou non doublée par une ligne discontinue.
- Changement important de direction sans que le conducteur se soit assuré que la manœuvre est sans danger pour les autres usagers et sans avoir averti ceux-ci de son intention.
- Dépassement de la vitesse maximale autorisée compris entre 30 et 40 km/h.
- Dépassement dangereux.
- Non-respect des distances de sécurité entre véhicules.
- Arrêt ou stationnement dangereux.Stationnement sur la chaussée la nuit ou par temps de brouillard, en un lieu dépourvu d'éclairage public, d'un véhicule sans éclairage ni signalisation.
- Circulation sur la bande d'arrêt d'urgence.
- Non-port de la ceinture de sécurité par le conducteur.
- Non-port du casque ou port d'un casque non homologué par le conducteur d'un deux-roues immatriculé.

•    Retrait de 2 points

Pour la contravention suivante :
- Dépassement de la vitesse maximale autorisée compris entre 20 et 30 km/h.
- Accélération de l'allure d'un véhicule sur le point d'être dépassé.
- Circulation ou stationnement sur le terre-plein central d'autoroute.
- Utilisation d'un téléphone tenu en main.
- Usage d'un détecteur de radar.

•    Retrait de 1 point

Pour la contravention suivante :
- Chevauchement d'une ligne continue seule ou quand elle n'est pas doublée par une ligne discontinue (il y a chevauchement lorsque la ligne continue n'est pas franchie par la totalité du véhicule).
- Dépassement jusqu'à 20 km/h de la vitesse maximale autorisée.