ISR : l'investissement socialement responsable

Mis à jour le 30 mai 2022 Partager sur :

De plus en plus présent, l'ISR -investissement socialement responsable - a des atouts à faire valoir.

ISR

La performance financière n’est pas forcément l’unique critère pris en compte par les investisseurs. D’autres considérations plus durables ou  éthiques, entrent désormais en ligne de compte. Des  dimensions  qui sont au centre de l’investissement socialement responsable. Explications.

L’ISR, c’est quoi ?

L’investissement socialement responsable consiste pour un investisseur à intégrer dans sa sélection de produits financiers (telles que les actions, les obligations, les actifs monétaires) différents critères "extra-financiers" liés au développement durable. Ces critères, dits « ESG », Environnement, Social et Gouvernance, sont au nombre de trois :

> un critère environnemental, qui mesure l’impact direct ou indirect de l’activité de l’entreprise sur l’environnement. Concrètement, il peut s’agir de la politique mise en place par l’entreprise pour lutter contre le réchauffement climatique ou pour diminuer sa consommation de ressources naturelles ;

> un critère social, qui évalue par exemple le comportement de l’entreprise vis-à-vis des droits de l’homme, de la législation du droit du travail, de la politique de formation, de la politique de rémunération des salariés ;

> un critère de gouvernance, qui identifie la manière dont l’entreprise est dirigée, administrée et contrôlée (répartition des pouvoirs, transparence sur la façon dont sont prises les décisions au plus haut niveau, relations entretenues avec les actionnaires, recrutement des administrateurs salariés ou indépendants, lutte contre la corruption...).

En résumé, l’ISR vise à concilier performance économique, impact social et environnemental en finançant les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable quel que soit leur secteur d’activité.

Bien entendu, à côté de ces critères « extra-financiers », l’investisseur ISR ne néglige pas, comme pour un investissement traditionnel, les critères financiers. Il s’agit d’identifier les points forts et les points faibles de l’entreprise en s’appuyant sur l’analyse de ses comptes, de son secteur d’activité, de sa performance économique, de son niveau de valorisation ou de ses perspectives de développement et de ses choix stratégiques.

Les différentes formes de l’ISR

Il existe, non pas un, mais plusieurs types de fonds ISR :

> les fonds "best in class" intégrant des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance), qui vont sélectionner les entreprises affichant les meilleures pratiques environnementales, sociales ou de gouvernance dans leur secteur d’activité sans en exclure aucun. En pratique, la sélection s’opère en se référant notamment aux notes attribuées par des agences de notation ;

> les fonds d’exclusion, qui vont exclure de leur sélection certains secteurs de l’activité économique qualifiés de néfastes, c’est-à-dire ne répondant pas à des critères sociaux-environnementaux minimaux. Il peut s'agir d'exclusions sectorielles (sociétés agissant dans le secteur du tabac, de l’alcool, de l’armement, de la chimie, du nucléaire, etc...) ou d'exclusions normatives (non-respect ou non-ratification de traités internationaux et de conventions internationales) ;

> les fonds thématiques, qui se concentrent sur des entreprises actives sur des secteurs d’activité liés au développement durable comme l’eau, le traitement des déchets, l’efficacité énergétique, les nouvelles technologies, la santé ou le changement climatique et présentant un potentiel financier intéressant.

ISR : comment investir ?

De plus en plus prisé, l’investissement socialement responsable est facilement accessible aux particuliers. Ainsi, il est possible d’acquérir des parts de fonds labellisés ISR (OPCVM) directement via un compte titre ordinaire ou un plan d’épargne en actions.

Autre possibilité, investir dans des unités de compte labellisées ISR et les loger au sein d’un contrat d’assurance vie multisupports. Enfin, l’ISR est également accessible dans le cadre de l’épargne salariale et retraite (PEE, Perp, Perco ou encore contrat Madelin).

Quels fonds ISR dans le cadre de l'assurance vie chez MAAF ?

Pour répondre aux enjeux climatiques et environnementaux, le contrat d’assurance vie Winalto et le Plan d’Epargne Retraite PER Winalto Retraite proposent, dans leur gammes de supports en unités de compte, 6 fonds d’investissement labellisés ISR. Parmi eux, 4 nouveaux fonds axés sur des thématiques porteuses de sens sont disponibles depuis le début de l’année 2022. 

 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique