Préparez dès maintenant votre retraite

Mis à jour le 12 mars 2019 Partager sur :

Les déséquilibres de la pyramide des âges menacent notre système de retraites par répartition. Les mesures sur l’allongement de la durée de cotisation tentent d’y répondre mais mieux vaut anticiper en comptant d’abord sur soi-même pour une retraite sereine.

Placement retraite

Pour préparer sa retraite, un diagnostic de sa situation, de ses revenus et de son patrimoine s’avère nécessaire et permettra d’estimer le besoin et ainsi, de choisir la ou les solution(s) adaptée(s).

L’immobilier, une première solution pour préparer sa retraite

Une des premières étapes de préparation de la retraite passe par l’acquisition de sa résidence principale : en effet, la retraite signifie souvent baisse des revenus et il est alors important de ne plus avoir de charges financières liées à son logement.

L’immobilier locatif peut également apporter une source de revenus complémentaires. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer ses charges et ses contraintes, et consulter un professionnel, agent immobilier ou conseil en gestion de patrimoine, pour être utilement conseillé.

Epargne : un complément de revenu pour votre sérénité

En matière d’épargne, il existe plusieurs solutions qui permettent de vous assurer un complément de retraite : l’assurance vie, le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) ou encore le contrat Madelin. Votre choix devra être guidé par vos attentes mais aussi par votre situation professionnelle et patrimoniale.

L’assurance vie

Véritable couteau suisse, l’assurance vie vous offrira la possibilité de vous constituer une épargne disponible à tout moment et de choisir, lors de votre départ à la retraite, la solution la plus adaptée à votre situation : retraits programmés (dans la plupart des cas exonérés d’impôt au-delà de 8 ans dans les limites fiscales en vigueur, hors prélèvements sociaux) ou rente viagère réversible ou non. 

Dans une optique retraite, l’assurance vie multisupports constitue d’ailleurs une solution intéressante car elle permet d’adapter son placement à son profil d’épargnant

A savoir : les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis mais sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers. Cet investissement peut donc entraîner un risque de perte en capital supporté par l’adhérent.

Le conseil est donc, dans un premier temps, de dynamiser son épargne  avec une part d’unités de compte, puis, à l’approche de la retraite, de basculer sur le support en euros sécurisé. Sachant qu’il est toujours possible, via un arbitrage, de réorienter son épargne sur tout autre support de son choix.
Il faut également souligner que l’assurance vie est un produit d’épargne accessible à tous et souple puisqu’il est possible d’alimenter son contrat à sa convenance, par des versements libres ou programmés.

Les atouts du PERP

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) est un produit d’épargne du type assurance vie, ouvert à tous, permettant de se constituer un revenu complémentaire pour sa retraite. Dans ce cas, le complément de retraite est versé uniquement sous forme de rente viagère à compter de la cessation d’activité professionnelle. Étant précisé qu’il vous est possible d’opter pour une rente réversible au profit de votre conjoint ou de toute autre personne de son choix. Il existe également des formules de rente dans lesquelles les bénéficiaires reçoivent la rente en cas de décès de l’adhérent durant une période déterminée. 

Côté fiscalité, le PERP est avantageux puisque les sommes versées au contrat sont déductibles du revenu imposable de l’adhérent dans la limite d’un plafond global (jusqu’à 31 382 € pour 2018) sous conditions et dans certaines limites. 

Les PERP offrent une formule de sécurisation progressive du capital sur le support en euros : en début de contrat, l’épargne est répartie entre les supports en euros et en unités de compte. Au fil du temps et  plus la date de départ à la retraite approche,  les sommes épargnées sont automatiquement et progressivement réinvesties sur le support en euros. 

La retraite Madelin pour les TNS (Travailleurs Non Salariés)

Réservé aux travailleurs non salariés (artisans, commerçants, professions libérales…), le contrat Madelin est un autre produit du type assurance vie dédié à la préparation à la retraite.

Il permet de répartir son épargne sur différents supports d’investissement et de déduire, sous conditions et dans certaines limites, les cotisations du bénéfice professionnel imposable de l’adhérent (jusqu’à 73 503 € pour 2018). 

Dès l’ouverture de son contrat retraite Madelin, l’adhérent  doit alimenter régulièrement son contrat. Pour cela, il fixe le montant qu’il s’engage à verser annuellement, ce montant pouvant varier selon la classe de cotisations  choisie. 

Les cotisations ainsi versées et l’épargne constituée ne sont pas disponibles avant que l’adhérent ne liquide ses droits à la retraite. Dès lors, il recevra une rente viagère (avec possibilité de réversion) jusqu’à son décès. Exceptionnellement, l’adhérent  peut, comme pour le PERP, opérer un retrait anticipé des sommes mais dans certains cas limitativement prévus par la loi (cessation d’activité suite à un jugement de liquidation judiciaire, invalidité de 2e ou 3e catégorie de la sécurité sociale, décès du conjoint…). 

> Contactez votre conseiller MAAF pour plus d’informations.

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique