Comment aider les aidants familiaux ?

Mis à jour le 30 novembre 2020 Partager sur :

Les aidants familiaux se dévouent au quotidien pour prendre soin d’un proche âgé ou en situation de handicap.  Mais ils peuvent eux-aussi avoir besoin d’aide ou de répit…

Aide aux aidants familiaux

Qu'est-ce qu'un aidant ?

Un aidant familial est une personne qui s’occupe au quotidien d’une personne âgée dépendante ou d’une personne en situation de handicap de son entourage et ce, à titre non professionnel. Une tâche qui peut s’avérer lourde non seulement en temps et en organisation mais également psychologiquement. Heureusement, certaines solutions existent pour faciliter la tâche des aidants familiaux et leur apporter un peu de répit.

Le congé de proche aidant

Si vous êtes salarié, vous pouvez vous absenter de votre entreprise afin de soutenir une personne handicapée ou présentant une perte d’autonomie grave. Il peut s’agir :

- d’un membre de votre famille, comme votre conjoint, vos parents ou vos enfants ;
- ou d’une personne âgée ou handicapée avec laquelle vous résidez ou entretenez des liens étroits et stables.

Ce congé, d’une durée maximale d’un an pour l’ensemble de votre carrière, peut, en accord avec votre employeur, être fractionné en journées ou être transformé en période d’activité à temps partiel.

Ce congé n’est pas rémunéré par votre employeur. Mais, depuis le 30 septembre 2020, la Caisse d’allocations familiales ou la Mutualité sociale agricole vous verse une allocation journalière du proche aidant. Son montant s’élève à 52,08 € par jour si vous vivez seul ou à 43,83 € si vous vivez en couple. L’allocation vous est versée pendant 66 jours maximum pour l’ensemble de votre carrière(1).

Si vous êtes travailleur indépendant et que vous suspendez votre activité professionnelle pour venir en aide à un proche, vous avez droit à cette allocation dans les mêmes conditions et au même montant que les salariés.

Des solutions d’accueil ou d'accompagnement

Si vous vous occupez au quotidien d’une personne âgée, d’un adulte ou d’un enfant en situation de handicap, vous avez la possibilité de vous orienter vers des établissements qui proposent des accueils de jour ou des hébergements temporaires.

Ces temps passés hors domicile contribuent à rompre l’isolement pour le proche aidé tout en préservant son autonomie grâce aux activités proposées.

En tant qu’aidant, vous avez ainsi la possibilité de vous accorder du temps pour vos propres occupations, pour vous ressourcer ou avoir droit tout simplement au répit.

Pour l’accueil de jour, vous pouvez vous adresser :
- à des structures autonomes : des centres d’accueil entièrement dédiés à l’accueil de jour ;
- à des EHPAD (Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) qui proposent ces services spécifiques dans un espace dédié en plus de leur activité.

L’accueil de jour, destiné aux personnes vivant à domicile, offre la possibilité d’accueil à la journée une à plusieurs fois par semaine.

Des structures donnent aussi accès à des hébergements temporaires : foyer d’accueil médicalisé, EHPAD, maison d’accueil spécialisée…

Pour les personnes fragilisées, l’hébergement temporaire est une solution pour être accueillies de plusieurs jours à plusieurs semaines, le week-end ou encore la nuit (ce que ne permet pas l’accueil de jour).

Des solutions d’accompagnement à domicile existent également. Vous pouvez faire appel à des services d’aide et de soins à domicile. Ces professionnels interviennent à la place ou en complément des proches aidants. Certains services sont spécialisés dans l’accompagnement des personnes âgées ou de personnes handicapées. Ils peuvent intervenir pour aider des personnes en perte d’autonomie à faire ce qu’elles ne peuvent plus faire seules (leur toilette, s’habiller, le ménage, la préparation des repas…). Des intervenants professionnels peuvent aussi proposer la garde à domicile ou le portage de repas, par exemple.

Il faut également savoir que certaines associations comme France Tutelle, France Alzheimer ou l’AFM-Téléthon organisent, quant à elles, des séjours « de répit aidants-aidés ». Ces séjours de vacances adaptés aux personnes âgées ou en situation de handicap vous permettent de partager des moments privilégiés avec vos proches. Et de souffler un peu sans culpabiliser.

La solution Maaf pour les aidants familiaux

La garantie « Aide aux Aidants »(2) de Maaf vous propose un accompagnement personnalisé pour vous aider à prendre soin au quotidien d’un proche dépendant.

Ainsi, une équipe médicale et sociale est à votre écoute afin d’identifier vos besoins et vous apporter des conseils adaptés :

- pour vous accompagner dans votre parcours d’Aidant : informations médicales, orientation vers des associations, démarches administratives... ;
- en cas de besoin de répit : information et mise en relation avec des prestataires* pour le maintien à domicile de l’aidé (Services à la personne, CESU...) ou orientation vers des structures d'accueil (recherche d’établissement...) ;
- si vous êtes hospitalisé : prise en charge de la garde de l’aidé, de la venue d’un proche aidant ou du transfert de l’aidé chez un proche aidant ;

- en cas d’urgence (hospitalisation ou décès de l’aidé) : prise en charge de votre hébergement, organisation et frais de garde éventuels de vos enfants ou petits-enfants de moins de 16 ans par exemple.

* Le coût de la prestation commandée est à la charge de l'aidant.

Mentions légales
(1) La durée est soit issue de la convention ou d’un accord de branche ou d’une convention collective soit d’une durée maximum de 3 mois, renouvelable sans pouvoir excéder un an sur toute la carrière du salarié.
(2) Service d’Aide aux Aidants : garanties assurées par MAAF Assurances SA soumises à plafonnement et accessibles aux assurés adultes Vivazen, Biorythm ayant la qualité d’aidants. Détail des garanties «Aide aux Aidants » dans les Conditions générales valant extrait du règlement mutualiste des contrats Vivazen ou Biorythm. Garanties soumises à plafonnement.

 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique