Etre « hors parcours de soins », qu’est-ce que ça veut dire ?

Mis à jour le 10 avril 2020 Partager sur :

Vous êtes libre de déclarer ou non un médecin traitant à votre caisse d’Assurance maladie et donc d’intégrer ou non le parcours de soins coordonnés. Découvrez en image les conséquences sur le remboursement de vos frais de santé. 

hors_parcours_940x440.jpg

Si vous choisissez de ne pas déclarer de médecin traitant, si vous consultez un spécialiste sans être passé par lui ou un autre généraliste, vous êtes hors du parcours de soins coordonnés : vous serez alors moins remboursé par l’Assurance Maladie. On vous explique tout.

Être hors-parcours
de soins,
qu'est-ce que ça veut dire ?

Vous êtes hors parcours de soins :

  • Si vous n'avez pas déclaré de médecin traitant.
  • Si vous consultez directement un autre médecin (généraliste ou spécialiste) que votre médecin traitant.

À noter : certains spécialistes sont en accès direct comme les gynécologues, ophtalmologues, psychiatres (pour les 16/25 ans) et stomatologues.

Vous restez dans le parcours de soins :

  • Si vous consultez le remplaçant de votre médecin traitant parce que ce dernier est indisponible.
  • Si vous consultez un autre médecin parce que vous êtes loin de chez vous ou en cas d'urgence.

Un impact sur les remboursements

Pour une consultation chez un autre médecin au tarif de 25 € :

  • L'Assurance maladie vous rembourse
    30 % de 25 € - 1 € = 6.50 €
  • La mutuelle prend en charge le ticket modérateur,
    soit 30 % de 25 € = 7.50 €

Votre reste à charge
(participation forfaitaire incluse) est de 11€

Pour une consultation au tarif de 25 € chez votre médecin traitant généraliste (secteur 1 - sans dépassements d'honoraires)

  • L'Assurance maladie vous rembourse
    70 % de 25 € - 1 € = 16.50 €
  • La mutuelle prend en charge le ticket modérateur,
    soit 30 % de 25 € = 7.50 €

Votre reste à charge
(participation forfaitaire) est de 1€

Vous avez maintenant tous les éléments en mains pour gérer au mieux votre santé

Pratique