Quel remboursement chez un podologue ?

Publié le 22 novembre 2021 Partager sur :

Vous souffrez de douleurs aux pieds ? Votre posture ou une opération récente au genou, cheville ou hanche (par exemple) nécessitent  que vous portiez des semelles orthopédiques ? Ne tardez pas à consulter un pédicure-podologue. Découvrez quels sont les soins et les remboursements d'un podologue.  

remboursement podologue

Pédicure-podologue : un spécialiste du soin des pieds

Un pédicure-podologue est un professionnel de santé qui relève de l’Ordre national des pédicures-podologues  (ONPP) créé en 2006. C’est une profession paramédicale appartenant aux métiers de la rééducation. Il a obtenu un Diplôme d’État de pédicure podologue délivré par le ministère de la santé et devra s’inscrire au tableau de l’Ordre des pédicures-podologues.

Quelles sont les spécialités d’un pédicure-podologue ?

Son rôle consiste à prévenir et soigner les pathologies unguéales (liées aux ongles) et cutanées, ainsi que les troubles de la marche et de l’équilibre grâce à ses deux champs d’expertise :

  • la pédicurie qui consiste à traiter les affections épidermiques et les ongles de pieds : ongles incarnés, callosités, durillons, hallux valgus, mycoses, verrues plantaires, exérèses des cors, etc. ;
  • la podologie qui aide à corriger les déformations des pieds au moyen d’appareillages (orthèses, semelles orthopédiques…) ; à détecter les lombalgies et autres pathologies des articulations ; enfin à accompagner des patients souffrant de diabète ou d’artérite . 

Quand faut-il consulter un pédicure-podologue ?

Un pédicure-podologue peut être consulté à tout âge dès lors que l’on souffre d’une douleur régulière au pied (cheville, talon, orteils, plante du pied…) ou d’autres pathologies qui peuvent trouver leur origine au niveau des pieds (douleur au dos, genoux…). Cette douleur est souvent le symptôme d’une pathologie plus ou moins bénigne. Si la maladie n’est pas prise en charge à temps, elle peut être l’origine de fortes complications d’ordre neurologique ou vasculaire. En cas de diabète, outre ces risques, la maladie peut s’accompagner d’une déformation du pied.

Le pédicure-podologue peut donc poser un diagnostic lors d’un examen clinique et, au besoin, prescrire un traitement : application de traitements externes de type pommade ou pansements, orthèses plantaires, semelles orthopédiques.

Bon à savoir : la pédicurie pratiquée par un pédicure-podologue est orientée uniquement à des fins thérapeutiques et non esthétiques, comme c’est le cas dans un salon de soins de beauté pratiquant la manucure-pédicure.

Comment consulter un pédicure-podologue ?

Dans le cadre de la pédicurie-podologie, il est important de se conformer au parcours de soins afin de bénéficier du remboursement du podologue. En effet, pour l’Assurance maladie, c’est une visite chez votre médecin traitant ou un diabétologue qui décide de la pertinence de la consultation d’un pédicure-podologue conventionné.

En cas de consultation directe, il n’y a pas de remboursement du podologue sauf si le contrat de votre complémentaire santé prévoit une garantie particulière en ce sens.

Prise en charge de la Sécurité Sociale

Le remboursement du podologue par la Sécurité sociale dépend du tarif pratiqué par le professionnel de santé consulté : tarifs de secteur 1 ou 2.

Tarifs conventionnels applicables aux pédicures-podologues

Acte professionnel

Départements métropolitains

Départements d'outre-mer et Mayotte

POD : actes de prévention 27.00€

27.00€

AMP : autres actes 0.63€ 0.63€
Majoration de nuit 0.76€ 0.79€
Majoration du dimanche 0.61€ 0.64€
IFD : indemnité de déplacement 2.50€ 2.50€
IK : indemnité kilométrique en plaine 0.35€ 0.35€
IK : indemnité kilométrique en montagne 0.50€ 0.50€
IK : indemnité kilométrique à pieds ou à skis 3.40€ 3.40€

Source : Ameli. Tarifs applicables par les pédicures-podologues libéraux conventionnés pour les soins dispensés au cabinet, au domicile du malade et dans les structures de soins dès lors que ceux-ci sont tarifés à l’acte.

Pédicure-podologue conventionné de secteur 1 

Ce praticien pratique le tarif fixé par la convention nationale établie entre la Sécurité sociale et le syndicat des pédicures-podologues.

Les patients qui le consultent dans le cadre de leur parcours de soins peuvent prétendre à un remboursement du podologue s’ils se présentent avec une ordonnance de leur médecin traitant.

Le pédicure-podologue conventionné de secteur 2

Ce professionnel libéral pratique un tarif libre « avec tact et mesure ». Il n’est donc pas conventionné par la Sécurité sociale. Les consultations plantaires, même payées plus cher, n’ouvrent pas droit à un remboursement supérieur à celui d’un podologue de secteur 1. Une bonne mutuelle qui prévoit une prise en charge même partielle, est donc nécessaire 

Comment calculer le remboursement de son podologue conventionné ?

La base du calcul de remboursement du podologue est de 27 € (tarif conventionné). Dans le cadre du parcours de soins, le taux de remboursement du podologue par la Sécurité sociale est de 60 %, soit 16,20 € pour un acte de podologie (0,38 € pour une consultation de pédicure) réalisé sur prescription médicale.
Il reste donc 9,8 € à la charge de votre complémentaire santé collective ou de votre mutuelle individuelle (selon que vous êtes salarié du secteur privé, fonctionnaire, retraité, sans emploi…). En effet, il restera toujours à votre charge la participation forfaitaire de 1 €.

Bon à savoir : la prise en charge est de 90 % pour les adhérents au régime d’Alsace-Moselle et de 80 % pour les bénéficiaires du minimum vieillesse ou de l’allocation de solidarité aux personnes âgées. 

Prise en charge à 100 % pour les diabétiques et certaines situations particulières

En cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle, une prise en charge supérieure au barème, voire à 100 %, peut vous être octroyée. Chaque cas est étudié isolément par la Sécurité sociale.

Les malades souffrant d’affections longue durée, comme les patients diabétiques, bénéficient d’un remboursement du podologue à 100 % pour :

  • 4 séances par an de podologie s’ils souffrent d’une sensibilité du pied de grade 2
  • 6 séances par an de podologie s’ils souffrent d’une sensibilité du pied de grade 3

Enfin, les patients dans l’incapacité de se déplacer (handicap, personnes âgées…) ont la possibilité de bénéficier de soins plantaires à domicile.

Questions fréquentes sur le remboursement d’un podologue

Les semelles orthopédiques sont-elles remboursées ?

Le coût des orthèses plantaires ou semelles orthopédiques est remboursé à hauteur de 65 % du tarif conventionnel, et ce, uniquement si elles sont prescrites par le médecin traitant. En effet, si le pédicure-podologue peut conseiller cet équipement, il ne peut les prescrire. Par ailleurs, aucun remboursement de semelles orthopédiques n’est réalisé si celles-ci n’ont pas été produites sur ordonnance. Pour ce qui est du remboursement de la mutuelle, il est nécessaire de vérifier le nombre de semelles remboursées chaque année et dont le coût varie en fonction de la pointure. 

Faut-il faire un parcours de soin pour consulter un podologue ?

Oui, la consultation d’un podologue est soumise au parcours de soin sous peine d’être moins remboursée par la sécurité sociale.

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique

Mentions légales (1)

(1) Les services présentés sont proposés par Santéclair, partenaire de MAAF, et réalisés par Santéclair ou des partenaires sélectionnés par Santéclair. L’accès à ces services est réservé aux assurés MAAF titulaires d’un contrat santé en vigueur Vivazen, Vitamine, Medika, Santé Profil salariés ou Santé Profil TNS, selon les garanties souscrites. Pour en savoir plus, rendez-vous dans votre espace-client sur maaf.fr, rubrique « services Santé ».
(2) Les ostéopathes partenaires sont exclusivement diplômés d’écoles d’ostéopathie agréées par le Ministère de la santé, ont au moins 3 ans d’expérience et exercent en libéral. Les chiropracteurs partenaires sont diplômés d’établissements agréés par le CCEI (Council on Chiropractic Education International), ils ont au moins 6 ans d’enseignement et exercent en libéral.