Assurance MAAF

Espace client

Êtes-vous bien assuré en cas d’accident de ski?

Publié le 03 février 2017 Partager sur :

Mauvaise chute, prise en charge par les secours, séjour écourté… Les sports d’hiver peuvent être source de désagréments plus ou moins importants. Faut-il pour autant souscrire une assurance spécifique en cas d’accident de ski ? Pas forcément. Certaines garanties que vous avez déjà souscrites peuvent vous couvrir lors de votre séjour à la montagne.

Accident ski

Vous causez un accident de ski

La plupart des contrats multirisque habitation  comportent une garantie Responsabilité civile vie privée.  Généralement celle-ci prévoit l’indemnisation des dommages que vous, votre conjoint et vos enfants,  pourriez causer à d’autres personnes. Sur les pistes comme ailleurs !

Vous êtes victime d’un accident de ski

En fonction des circonstances de l’accident, différentes garanties peuvent être mises en œuvre.

  • Si vous vous blessez seul  et que votre accident de ski entraîne un arrêt de travail, une invalidité ou un décès, les assurances de prévoyance peuvent compenser la perte de revenu par le versement d’indemnités journalières, ou prévoir le versement d’une rente ou d’un capital. Elles peuvent également prendre en charge les frais de santé qui ne seraient pas pris en charge par le régime obligatoire et la complémentaire santé.
     
  • Si l’accident de ski est causé par un tiers , dans le cadre de  la garantie recours de votre contrat multirisque habitation votre assureur peut vous aider dans votre action contre le responsable.
     
  • Si vous devez faire intervenir les secours, les frais d’évacuation du lieu de l’accident jusqu’à la structure médicale la plus proche peuvent être pris en charge dans le cadre de la garantie assistance aux personnes incluse dans certains contrats comme la multirisque habitation, l’assurance auto , scolaire ou des accidents de la vie privée. Votre rapatriement jusqu’à votre domicile pourra également être organisé si nécessaire (vérifiez, avant de partir, que la pratique du ski n’est pas exclue de vos garanties d’assistance).

 

A savoir : avant d’engager des frais, contactez votre assistance qui vous indiquera la marche à suivre.
Pour contacter MAAF Assistance : tel-assistance-maaf.png

Vous devez interrompre votre séjour au ski

Certains contrats multirisques habitation, comme le contrat Tempo Habitation MAAF  avec l’option Protection mobilité* prévoient le remboursement de la location de vacances ou des cours prépayés dont vous ne pourrez pas profiter du fait d’un accident qui vous obligera à interrompre votre séjour.

L’option Protection mobilité MAAF garantit également votre matériel de loisir – ski mais aussi appareil photo, ordinateur portable… que vous emportez en vacances contre la casse, le vol par agression ou par effraction d’un casier de ski par exemple. Le matériel loué en revanche n’est pas garanti.

Pour vos enfants, pensez à vérifier le contenu de l’assurance scolaire que vous avez souscrite. Chez MAAF, par exemple votre enfant est couvert 24h/24 et 7j/7 et notamment lorsqu’il pratique le ski. Le contrat MAAF Tempo Enfants couvre la responsabilité civile de votre enfant – s’il cause un accident par exemple – et les dommages subis – s’il est victime d’un accident qu’il y ait un responsable ou non.

Ses frais de soins restés à charge après remboursements par la Sécurité sociale et la complémentaire santé seront pris en charge dans les limites d’un plafond et un capital pourra être versé en cas d’invalidité. Certains contrats comme Tempo Enfants prennent également en charge les frais de rapatriement en cas d’accident.

Un dernier conseil : si vous pratiquez le ski hors-piste ou certains sports de glisse considérés comme dangereux, vérifiez qu’ils ne sont pas exclus de vos contrats d’assurance.

 

* Proposée uniquement avec les formules Classique et Intégrale de l’assurance de votre résidence principale.

Pour connaître les conditions des garanties des contrats Tempo habitation, Tempo enfants, leur étendue et leurs modalités, reportez-vous aux conditions générales du contrat.

 

Que pensez vous de cet article ?