COVID-19 : Annulation d’un voyage, d'un séjour ou d'un hôtel : quels sont mes droits ?

Mis à jour le 28 avril 2021 Partager sur :

Nous vous éclairons sur vos droits en matière d’annulation de voyage, de séjour ou d'hôtel liée à l’épidémie du Coronavirus.

voyage annulé

Séjours

En cas d'annulation par un professionnel

Si votre séjour (combinaison d'au-moins deux services différents : transport, location de vacances, réservation d'hôtel...) est annulé par le voyagiste, il peut vous proposer un avoir mais vous êtes en droit de refuser et de demander un remboursement.

Les sommes que vous avez déjà versées devront vous être intégralement remboursées dans les 14 jours. En revanche, vous ne pourrez pas prétendre à un dédommagement supplémentaire dès lors que l’annulation est liée à des circonstances exceptionnelles et inévitables.

En cas d’annulation à votre initiative

Si la situation sur place empêche le bon déroulement du séjour (quarantaine imposée à l’arrivée, prestations principales du séjour non disponibles (visites, excursions,…), vous pourrez invoquer « des circonstances exceptionnelles et inévitables » afin d’obtenir le remboursement intégral des paiements effectués, sans frais et dans les 14 jours.

En revanche, si vous n’êtes pas en mesure de justifier de circonstances exceptionnelles inévitables et que vous annulez votre séjour, le voyagiste peut appliquer des frais d’annulation. Vous devez vous reporter aux conditions générales de vente.

Vol secs

En cas d’annulation à votre initiative

Si vous annulez des billets d’avion sur les vols maintenus, seuls les billets modifiables et remboursables peuvent être intégralement remboursés. Avec l’épidémie, la plupart des transporteurs aériens ont assoupli leurs règles et autorisent la modification ou le report de voyage sans frais sur l’ensemble de leur réseau.

En cas d’annulation d’un vol par une compagnie aérienne

Dans le cadre de vols affrétés par une compagnie européenne, le transporteur aérien doit rembourser l'intégralité du prix du billet dans un délai de 7 jours ou proposer un  réacheminement. 
La compagnie aérienne n’est pas tenue de verser l’indemnisation complémentaire si l’annulation du vol est due à une « circonstance extraordinaire ».

Concernant les autres vols non soumis à la réglementation européenne, le transporteur aérien n’a pas l’obligation de vous rembourser. Il faut se référer aux conditions générales de vente de la compagnie aérienne pour vérifier ce qui est prévu, dans ces circonstances, concernant le remboursement et/ou l’indemnisation.

Hotel

Le décret n’impose pas les fermetures d’hôtel. Si vous annulez votre réservation, l’hôtel n’est pas tenu de vous rembourser. Dans ce cas, vous devez vous reporter aux conditions d’annulation de votre contrat. Vous pouvez contacter l’hôtel pour tenter de négocier un remboursement ou un report.

Sources
www.gouvernement.fr/info-coronavirus/loisirs



 

 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique