Installation d'un DAAF pour sécuriser sa maison contre l’incendie

Publié le 21 février 2017 Partager sur :
installation daaf

Un incendie se déclare toutes les deux minutes dans un logement en France. En 2015, on recensait 76 082 incendies d'habitation*. Et chaque année, 800 personnes périssent asphyxiées par les fumées d’un incendie, les deux tiers pendant leur sommeil.

Pour réduire le nombre de victimes, la loi Alur du 26 mars 2014 a rendu obligatoire l’installation d’au moins un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) dans chaque habitation, à compter du 8 mars 2015*. Cette obligation n’a pas d’impact sur votre multirisque habitation en cas de sinistre incendie.

Ce dispositif n’empêche certes pas un incendie de se déclarer, mais il permet de réagir plus vite et ainsi de sauver des vies. Dans les pays comme la Norvège ou la Grande-Bretagne, où le taux d’équipement en DAAF dépasse 80 %, on constate une réduction de 50 % de la mortalité dans les incendies d’habitation.

* Source : rapport 2016 des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS).

Comment bien choisir un DAAF ?

L’obligation d’installer un DAAF incombe au propriétaire. L’opération est très simple : il suffit de fixer le détecteur au plafond à l’aide de deux vis. En revanche, c’est à l’occupant (le locataire si le logement est loué) d’entretenir l’appareil, ce qui consiste essentiellement à le dépoussiérer avec un chiffon humide et à changer au besoin les piles nécessaires à son bon fonctionnement.

En cas d’usure des piles, le détecteur émet un signal sonore toutes les minutes. La pile doit alors être immédiatement changée. Important : ne mettez jamais de piles rechargeables qui ne donnent aucun signe d’usure.

Nous vous conseillons de sélectionner un DAAF certifié NF 292, reconnaissable grâce au logo NF écrit en blanc dans un losange bleu. Cette norme offre des garanties supplémentaires par rapport à la norme européenne EN 14604 que l’on trouve sur la plupart des DAAF. Elle est délivrée par Afnor Certification, organisme indépendant qui assure des contrôles réguliers des produits.

Le détecteur de fumée doit être proche des chambres

La loi n’impose qu’un détecteur par logement, mais tout dépend de la taille et de la configuration de l’habitation. Si vous avez plusieurs étages, il est recommandé d’en installer un par niveau. Ils doivent être placés en priorité dans le couloir qui dessert les chambres (70 % des incendies mortels surviennent la nuit*) et les espaces de séjour.

En revanche, n’en installez pas dans la cuisine ou dans la salle de bains : fumées de cuisson et vapeur d’eau risquent de déclencher des alarmes intempestives.

Un conseil : si le détecteur se déclenche de façon inopinée, aérez la pièce. Il s’arrêtera de lui-même en quelques secondes. Surtout, n’ôtez pas les piles pour stopper l’alarme.

* Source : ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Comment installer un DAAF ?

Un DAAF doit être installé au plafond, car les fumées portées par les gaz chauds montent, et de préférence au centre de la pièce ou au minimum à 60 cm de l’angle d’un mur. Évitez de le mettre à moins d’un mètre d’une aération (porte, fenêtre) ou d’un ventilateur de plafond, qui pourraient éloigner les fumées.

Ne le placez pas non plus trop près des néons car leur chaleur peut déclencher l’alarme. Il est préférable de ne pas installer un DAAF au mur, car le temps de réaction est alors plus long, mais, si vous n’avez pas d’autres choix, fixez-le entre 15 et 25 cm du plafond.

Des détecteurs de fumée performants à prix réduits pour les clients MAAF

Afin d’aider ses assurés à s’y retrouver parmi les nombreux modèles proposés dans le commerce et à faire le bon choix, MAAF a engagé un partenariat avec la société  SHD pour vous proposer des détecteurs de fumée répondant aux normes françaises et européennes à un tarif préférentiel*.

Comment les commander ? Cliquez sur ce lien et connectez-vous à votre espace MAAF sur maaf.fr . Vous y trouverez un code avantage vous permettant alors passer votre commande sur le site de notre partenaire  SHD**.

*Frais de ports inclus.

** SHD (Safe Home Detector) SAS au capital de 10 000 € - RCS d’Orléans 529 176 059 – Siège social : 23 route de Bouzonville - BP 90818 - 45308 Pithiviers Cedex.

Quelques précautions pour prévenir les incendies

L’installation de détecteurs ne dispense pas de prendre certaines précautions :
•    Faire vérifier sa chaudière et faire ramoner sa cheminée au moins une fois par an par des professionnels. Si vous souhaitez équiper votre logement d’un insert de cheminée, faites-le installer par un professionnel.
•    Ne pas surcharger les prises multiples, cela peut provoquer des courts-circuits.
•    Ne jamais fumer au lit.
•    Ne jamais allumer sa cheminée avec de l’alcool ou de l’essence.
•    Ne pas quitter la maison en laissant des bougies allumées.
Source : Calyxis, Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique