Comment se protéger des cambriolages ?

Publié le 20 septembre 2016 Partager sur :

En France, un cambriolage se produit toutes les 90 secondes ! Personne ne semble être à l’abri de ce fléau. Alors comment réagir ? Peut-on sécuriser son logement efficacement ? Voici quelques conseils pour se protéger des cambriolages.

protection cambriolage

En 2015, on estime à 291 000(1) le nombre de cambriolages de résidences principales, soit 1 cambriolage pour 100 ménages. Même si l’on observe une légère baisse depuis quelques années, le risque d’être victime d’un cambriolage reste élevé.

Des mesures de sécurité pour se protéger des cambriolages

Quand vous vous absentez pendant la journée, même pour une courte durée, utilisez tous les moyens de fermeture : portes, fenêtres, serrures, verrous… Quand vous êtes absent pendant la nuit ou quand vous vous absentez plus d’une journée, fermez systématiquement vos volets.

Si vous êtes équipé d’un système d’alarme ou de télésurveillance, activez-le lorsque vous vous absentez, même peu de temps, de jour comme de nuit. En effet, contrairement aux idées reçues, les cambrioleurs agissent dans la journée dans 80 % des cas, et dans 55 % des cas entre 14 et 17 heures. Ils passent le plus souvent par la porte d’entrée (80 %) et essaient d’agir vite (20 minutes en moyenne) pour éviter d’être repérés et reconnus(2)

Des moyens de protection  contre les cambriolages

Tout obstacle peut donc les dissuader : porte blindée, volets fermés, signes de présence et, bien sûr, alarme, dont la sirène ferait fuir 95 % des cambrioleurs.

Encore plus performante, la télésurveillance assure une présence 24 h/24 et 7 j/7. En cas d’intrusion, la sirène retentit et un message est envoyé au centre de télésurveillance, qui fait intervenir les forces de l’ordre si nécessaire. Ces services semblent être la meilleure façon de se protéger des cambriolages, puisque les habitations équipées sont 4 fois moins visitées que les autres.

Que faire en cas de cambriolage ?

Si vous êtes victime d’un cambriolage, prévenez immédiatement le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie la plus proche.

Évitez de prendre des risques si les malfaiteurs sont encore sur place, et contentez-vous d’observer à distance (type de véhicule, description et nombre d’individus…).
Protégez d’éventuelles traces et indices avant l’arrivée des forces de l’ordre.
Déposez plainte au commissariat ou à la brigade de gendarmerie de votre domicile (en vous munissant d’une pièce d’identité) et transmettez le dépôt de plainte à votre assureur.

En cas de vol ou de vandalisme, vous devez faire une déclaration de sinistre à votre assureur sous deux jours. Vous lui adresserez ensuite un inventaire des biens dérobés, accompagné de justificatifs de leur existence et de leur valeur (photos, factures d’achat ou de réparation, certificats de garantie, etc.).
 
Les bons réflexes pour éviter un cambriolage :
Le Ministère de l’Intérieur propose une liste de conseils pour protéger son domicile au quotidien ou en cas d’absence prolongée(3) :

  • ne cachez pas vos clés sous le paillasson, dans la boîte aux lettres ou dans un pot de fleurs ;
  • ne gardez pas vos fenêtres ouvertes de nuit quand elles sont accessibles depuis la voie publique ;
  • n’oubliez pas une échelle ou un échafaudage dans le jardin ;
  • n’inscrivez pas votre adresse sur votre trousseau de clés ;
  • si vous avez perdu vos clés et que votre adresse les accompagnait, changez immédiatement vos serrures ;
  • fermez votre porte à clé, même quand vous êtes chez vous ;
  • ne laissez jamais une personne inconnue seule dans une pièce de votre habitation ;
  • si vous avez opté pour un service de télésurveillance, n’hésitez pas à afficher une plaque le précisant.


En cas d’absence prolongée, quelques précautions supplémentaires sont à prendre :

  • ne signalez pas votre absence sur votre répondeur ou sur les réseaux sociaux ;
  • faites suivre votre courrier ou faites-le relever ;
  • créez l’illusion d’une présence grâce à un dispositif automatique qui allumera des lumières ; transférez vos appels sur votre téléphone portable ;
  • informez vos voisins et le commissariat de votre absence. Avec l’opération « Tranquillité vacances », prévue durant les vacances scolaires, des patrouilles peuvent être organisées pour surveiller votre domicile si vous en faites la demande à l’avance.


(1) Source : Insee-ONDRP-SSMSI, Enquêtes cadre de vie et sécurité 2007 à 2015.
(2) Source : Planetscope
(3) www.interieur.gouv.fr

 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique