Quelle mutuelle santé pour les auto-entrepreneurs ?

Publié le 25 mai 2021 Partager sur :

Le régime général de la Sécurité sociale ne couvre pas l'ensemble des frais de santé des auto-entrepreneurs. Souscrire une mutuelle santé individuelle est alors vivement conseillé. Nos explications.

Mutuelle auto-entrepreneur

En contrepartie du paiement de cotisations sociales personnelles calculées sur la base de leur chiffre d’affaires, les auto-entrepreneurs sont assurés contre les risques liés à la santé (maladie, maternité). Toutefois, à l’instar des autres travailleurs indépendants et des salariés, cette assurance de base ne couvre pas l’ensemble des frais incombant aux auto-entrepreneurs en cas de maladie ou d’accident. Il leur est donc vivement recommandé de souscrire une complémentaire santé individuelle.

Pourquoi souscrire une mutuelle santé quand on est auto-entrepreneur ?

Le régime général de la Sécurité sociale (ou la Sécurité sociale pour les indépendants) ne rembourse pas aux auto-entrepreneurs l’ensemble de leurs frais de santé. Restent ainsi à leur charge, notamment :

  • en cas d’hospitalisation, le montant du forfait hospitalier (15 ou 20 € par jour) ;
  • le montant du ticket modérateur (en principe, 30 % du montant de la consultation chez un médecin généraliste, 35 % du montant d’une boîte de médicaments…) ;
  • les dépassements d’honoraires pratiqués par les médecins ;
  • une partie du montant des prothèses dentaires, aides auditives et équipements d'optiques (hors 100 % santé)...

 

Toutefois, ces restes à charge peuvent être remboursés par une mutuelle santé individuelle. Un contrat qui peut également prévoir des prestations particulières en matière de prévention et de médecine douce (remboursement forfaitaire de séances d’ostéopathie, par exemple) ou encore une prime de naissance ou d’adoption.

Précision : depuis la suppression du Régime sociale des indépendants (RSI), les auto-entrepreneurs relèvent, pour leurs prestations maladie-maternité, de la caisse primaire d’assurance maladie.

Mutuelle santé: est-ce obligatoire pour un auto-entrepreneur ?

Rien n’oblige les auto-entrepreneurs à souscrire une mutuelle santé individuelle. Mais les frais de santé, non couverts par le régime de base obligatoire, sont parfois très onéreux. La prudence recommande de recourir à un organisme assureur. Ils peuvent ainsi bénéficier d’un contrat de complémentaire santé adapté à leur situation de travailleur indépendant et à leur activité. Les auto-entrepreneurs peuvent ainsi choisir un niveau de garantie compte tenu de leur âge, de leur activité, de leur situation familiale, etc.

A savoir : contrairement aux autres travailleurs indépendants, les auto-entrepreneurs ne peuvent pas déduire les cotisations réglées au titre d’une mutuelle santé individuelle de leur bénéfice imposable. En effet, ces derniers relevant du régime fiscal de la micro-entreprise, leur bénéfice fait déjà l’objet d’un abattement forfaitaire englobant l’ensemble des charges liées à leur activité.

S’agissant des auto-entrepreneurs qui exercent, en parallèle, une activité salariée, ils bénéficient alors obligatoirement d’une couverture des frais de santé souscrite par leur employeur. Si toutefois les garanties proposées par cette couverture ne sont pas suffisantes, ils peuvent souscrire une sur complémentaire santé permettant, le cas échéant, de pouvoir faire face à des dépenses de santé plus importantes.

À savoir : il est désormais possible de résilier un contrat de complémentaire santé à tout moment sans frais ni pénalité. Seule condition : le contrat doit avoir été souscrit depuis plus d’un an.

 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique