Les airbags du motard

Publié le 14 décembre 2017 Partager sur :

Leur utilité en voiture n’est plus à démontrer. Les progrès technologiques rendent désormais les airbags efficaces et indispensables en deux roues.

airbag moto

Ils ne font pas encore partie des équipements de sécurité obligatoires sur les deux roues motorisés (motos, scooters, cyclos), mais l’amélioration rapide des performances des airbags trouvera sans doute rapidement sa traduction dans le Code de la route.

Précurseurs en la matière, les organisateurs du championnat du monde moto l’imposeront dès 2018 dans toutes les compétitions motos. L’airbag devrait ainsi venir prochainement compléter la panoplie des équipements de sécurité protégeant les motards.

Pourquoi porter un airbag ?

Le port d’un gilet airbag ou d’un blouson intégrant cette technologie constitue une protection supplémentaire pour des parties du corps toujours fortement exposées en cas d’accident*. En traumatologie moto, les lésions les plus fréquentes concernent certes les jambes. Les lésions au thorax, au cou, à l’abdomen, sont moins fréquentes : 15 % des motards ayant subi un accident en souffrent. Mais elles sont beaucoup plus dangereuses et engagent souvent un pronostic vital.

L’airbag est une solution qui a largement fait ses preuves. Ses atouts ? Il est souple, pratique et se fait facilement oublier. Mais lorsqu’il doit agir, il devient instantanément épais, dur, résistant et protecteur, notamment pour le dos (colonne vertébrale, vertèbres), le haut du corps (côtes et poumons) et le ventre (organes vitaux comme le foie, la rate…). L’airbag motocycliste, filaire ou radio commandé, assure sur ces parties vitales une protection équivalente à celle du casque.

Comment ça marche ?

Lorsque la moto subit une collision ou une chute, un dispositif déclenche une cartouche de gaz qui gonfle un coussin positionné dans le vêtement du motard. Ce coussin protège le corps en absorbant une partie de l’énergie transmise lors du choc.

Trois principes de déclenchement peuvent actionner l’airbag moto :

- Système filaire : câble fixé sur le gilet, relié à la moto, qui se détache lors de l’éjection du conducteur ;
- Système radio : un calculateur et des capteurs positionnés sur la moto détectent la perte de contrôle ou le choc ;
- Système « autonome » où le calculateur et les capteurs sont intégrés dans le gilet.

Encore des réticences

De nombreux motards expriment encore des réserves sur le port de l’airbag. Ils le trouvent trop encombrant, pas assez protecteur… Toutefois, des progrès constants améliorent son confort, sa réactivité et son efficacité. Et dans de nombreuses situations, par exemple dans le cas d’une collision à basse ou moyenne vitesse, l’airbag moto peut vous sauver la vie ! 

Accidentologie : quelques chiffres

Les deux-roues sont toujours aussi mal protégés. Les motos et cyclos motorisés figurent toujours parmi les principales victimes de la route. En 2016, 3.477 personnes sont mortes dans des accidents, dont 734 en deux-roues. Les motards représentent ainsi près de 22 % de la mortalité routière, alors qu’ils ne réalisent que moins de 2 % du trafic motorisé ! Le risque d’être tué au guidon est 20 fois supérieur qu’au volant… En 2016, 21 motards (dont deux passagers) sont morts alors qu’ils ne portaient pas de casque. Un équipement pourtant obligatoire depuis 1973…

Source : Bilan 2016 de la Sécurité routière

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique