Assurance MAAF

Espace client

Retraite : l'avenir appartient à ceux qui anticipent

Publié le 06 octobre 2017 Partager sur :

Travailleurs indépendants et conjoints collaborateurs, vous songez à compléter vous-même votre retraite ? Vous avez raison : plus tôt vous cotiserez, meilleur sera votre niveau de vie.

préparer sa retraite

A la retraite, nous subirons tous une perte de revenus importante, entre 40 et 60 % en moyenne, et les travailleurs indépendants plus que les autres : la pension moyenne des retraités commerçants et artisans est inférieure de 7% à celle de l’ensemble des retraités français (1). Et compte tenu de la diminution inéluctable des pensions versées par les régimes obligatoires, la situation ne va pas s’améliorer.

Le régime obligatoire ne suffit pas !

Les travailleurs non-salariés ne peuvent pas se contenter de la pension de base et de la pension complémentaire obligatoire prévues par leurs régimes de retraite respectifs. Il leur faut donc se constituer un complément individuel de retraite. Le constat vaut aussi pour le conjoint qui travaille dans l’entreprise. S’il a le statut de conjoint collaborateur, il cotise aux mêmes régimes d’assurance vieillesse, invalidité décès et retraite complémentaire que le chef d’entreprise. À ce titre, il a accès aux mêmes dispositifs de retraite supplémentaire facultative.

Dispositif Madelin : la tranquillité demain, des avantages dès aujourd’hui

La loi Madelin du 11 février 1994 a donné naissance à des contrats de retraite supplémentaire qui présentent plusieurs avantages, notamment fiscaux. Les cotisations sont déductibles du bénéfice imposable d’activité(2),  la déduction pouvant aller jusqu’à 100 % des versements (3). Une déduction supplémentaire de 15 % est même accordée aux cotisants qui gagnent plus d’un PASS(4) dans l’année. Avec ce dispositif, le chef d’entreprise et son conjoint collaborateur peuvent compléter leur retraite tout en payant moins d’impôts !

Contrats Madelin, comment ça marche ?

1. Durant la phase d’épargne, l’assuré réalise des versements mensuels programmés, qu’il peut modifier à tout moment, dans les limites prévues par son contrat. En cas de décès, l’épargne constituée est versée sous forme de rente au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) au contrat. C’est là un avantage majeur sur le système de retraite par répartition, où les droits ouverts ne peuvent profiter qu’au seul cotisant ou à son conjoint, par réversion.
2. À la retraite, l’épargne constituée est versée sous la forme d’une rente viagère, qui vient compléter  les pensions issues du régime obligatoire, et cela tout au long de la vie de l’assuré. Évidemment, plus tôt on ouvre un contrat d’épargne retraite, plus on a le temps de capitaliser et plus la rente sera élevée. Optimiser sa rente suppose aussi de revoir à la hausse le montant de ses versements chaque fois que possible.

Faites le plein d’avantages !

Pour profiter au maximum des atouts du dispositif Madelin, sachez que vous pouvez faire un versement complémentaire en fin d’exercice, pour profiter pleinement du plafond de déduction disponible, si votre bénéfice le permet. Parallèlement à votre contrat épargne retraite Madelin, vous pouvez ouvrir ou alimenter un contrat d’assurance vie classique sur lequel votre épargne reste toujours disponible. Lors de votre départ à la retraite, vous pourrez y verser le produit de la vente de votre entreprise et bénéficier d’une fiscalité avantageuse sur les retraits si votre contrat a plus de 8 ans. L’assurance vie classique est également l’outil idéal pour préparer sa succession.

(1). Source : l'essentiel du RSI en chiffres – Edition 2015, données 2014 


(2). Pas de déduction fiscale Madelin dans le cadre des régimes fiscaux de type micro entreprise (dont les auto entrepreneurs), car les charges sont forfaitisées d'office par l'administration fiscale. 


(3) Dans la limite du plafond global sur lequel s’imputent les primes et cotisations de l’ensemble des produits d’épargne retraite souscrits par le travailleur indépendant. 


 (4) PASS : plafond annuel de sécurité sociale ; 1 PASS = 38 616€ en 2016.

 

Que pensez vous de cet article ?