Avec l’avance : devenir son propre "banquier", c’est possible !

Publié le 17 mai 2019 Partager sur :

Vous épargnez principalement pour réaliser des projets futurs. Mais en cas de besoin ponctuel, vous pouvez disposer de liquidités rapidement sans puiser dans votre contrat d’assurance vie. Découvrez comment une avance offre une alternative intéressante.

avance_assurance_vie_940x440_istock893554936.jpg

Le bon conseil : avoir le réflexe « Avance » pour vos besoins d’argent 

Le saviez-vous ? 

Une avance est une opération assimilable à un prêt consenti par votre assureur, moyennant un taux d'intérêt. Son montant maximum va dépendre de la composition du contrat (fonds en euros ou unités de compte) et bien sûr, de la valeur de celui-ci au jour de la demande.

Pour un contrat investi en euros, vous pouvez emprunter jusqu’à 80 % des sommes investies et rembourser dans les 3 ans (période éventuellement  reconductible).

Par rapport à un emprunt bancaire, l’avance présente des avantages, et notamment la souplesse !

  • Pas de mensualités imposées, le remboursement de l’avance peut être effectué partiellement ou en totalité à tout moment et cela sans frais spécifiques.
  • Son coût ( 2.75% par an en 2019 chez MAAF) est à apprécier par rapport à son coût réel puisque l’intégralité de votre épargne continue d’être valorisée.
  • L’avance n’est pas soumise à la fiscalité sur les rachats. Les sommes investies sur votre contrat d’assurance vie continuent de bénéficier de l’antériorité fiscale.
  • Le montant de l’avance est garanti par votre contrat d’assurance vie.
Que pensez-vous de cet article ?
Pratique