5 clés pour choisir le bon contrat d’assurance vie

Mis à jour le 16 octobre 2019 Partager sur :

Placement privilégié par de nombreux Français, il existe aujourd’hui une grande variété de  contrats d’assurance vie. Mais comment choisir parmi les nombreuses offres ? Pour sélectionner le contrat qui répondra le mieux à vos attentes, vous devez vérifier plusieurs critères.

Comment choisir assurance vie

Vous souhaitez ouvrir un contrat d’assurance vie, mais face à la diversité des offres proposées vous avez des difficultés à faire votre choix ? Voici quelques clés qui vous aideront à prendre une décision.

1 - Comprendre le contrat d'assurance vie

L’organisme qui vous propose un contrat d’assurance vie doit notamment vous fournir un certain nombre de documents précontractuels vous permettant de comprendre le fonctionnement du contrat. Prenez le temps de les lire ! Vérifiez notamment, les modalités de versement, la disponibilité de l’épargne, la gamme de supports d’investissement proposés, la désignation des bénéficiaires en cas de décès, la fiscalité applicable etc. Ces informations sont précisées dans la notice d’information du contrat.

2 - Évaluer les performances du contrat

Avec les contrats d’assurance vie multisupports, vous pouvez investir sur différents types de supports. Avant d’adhérer à votre contrat, il est donc utile de comparer les performances des supports qui vous sont  proposés. 
Pour le support en euros, privilégiez plutôt ceux qui offrent des rendements réguliers et supérieurs à la moyenne du marché. Veillez aussi à comparer les taux de rendement nets, c'est-à-dire après application des frais de gestion du contrat. 
Pour les supports en unités de compte, les comparaisons sont un peu plus difficiles à réaliser puisque leur valeur fluctue à la hausse ou à la baisse en fonction de la situation des marchés financiers.

Pour tenter d’apprécier la valeur d’un support, vous pouvez notamment comparer leur performance à celle de leur indice de référence, et cela sur plusieurs années (par exemple, sur 1 an, 5 ans et 8 ans). 
A noter : les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis mais
sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

Cet investissement peut entraîner un risque de perte en capital supporté par l’adhérent.
Dans tous les cas, ne vous focalisez pas sur les résultats et gardez en tête que les performances passées ne préjugent pas des performances futures !

3 - Vérifier le montant des frais du contrat

Lorsque  vous effectuez certaines opérations  sur un contrat d’assurance vie, des frais peuvent vous être prélevés. Il peut s’agir :
- des frais d’entrée ou sur versements  : ils s’appliquent lors de chaque versement sur le contrat; Dans certains cas, des frais d’adhésion perçus uniquement à l’ouverture du contrat peuvent s’ajouter.
- des frais de gestion : prélevés annuellement, ils impactent directement la performance du contrat .
- des frais d’arbitrage : ils correspondent généralement à un pourcentage de la somme transférée d’un support vers un autre. Il convient de vérifier si ces frais sont plafonnés ou non, et si vous pouvez bénéficier d’arbitrages gratuits.
- parfois aussi, des frais de sortie, en cas de désinvestissement du contrat.

Ces différents frais peuvent se cumuler. Il est donc important de les identifier avant de s’engager et de vérifier, dans la notice d’information du contrat, leurs conditions d’application. Là encore, une étude comparative s’impose.

4 - Comparer les options de gestion

Par manque de temps ou de connaissances, il n’est pas toujours aisé de gérer seul une assurance vie multisupport. C’est pourquoi les options de gestion proposées par certains contrats peuvent être intéressantes.  Elles permettent à l’assuré de choisir des stratégies d’investissement qui s’exécutent ensuite selon les conditions prévues au contrat: 
Par exemple :
> sécuriser régulièrement les plus-values réalisées sur son contrat,
> investir progressivement sur des supports en unités de compte…

Ces options peuvent être proposées gratuitement mais elles peuvent aussi être facturées, un critère à prendre en considération. Il faut également vérifier la souplesse offerte par le contrat pour mettre en place, modifier ou arrêter ces options afin de ne pas se trouver figé dans une stratégie de gestion qui ne correspond plus à votre besoin.

5 - S’intéresser aux options de prévoyance

Une assurance vie peut également être assortie de garanties dites de prévoyance en cas de décès de l’assuré. Elles sont très utiles pour améliorer la protection de  votre famille.

Par exemple,  la garantie plancher permet de couvrir, dans certaines limites prévues au contrat,  les moins-values enregistrées au moment du décès de l’assuré.

Selon les contrats, ces garanties peuvent être proposées en option et donc souvent, facturées en plus. Parfois, elles sont aussi directement incluses dans le contrat. Il faut donc bien vérifier leurs  conditions d’application.

 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique