Télémédecine : qu’est-ce que c’est ?

Mis à jour le 13 décembre 2018 Partager sur :

Se soigner à distance, c’est ce que permet la télémédecine.  Avantages ? Gain de temps, accès facilité à des spécialistes, suivi permanent, accès aux soins plus large et plus égalitaire… des atouts multiples qui rendent la télémédecine incontournable dans l’environnement médical. Décryptage de ce dispositif reconnu par la Sécurité sociale...

Telemedecine_kezako_940x440.jpg

Télémédecine : l'essentiel à savoir

Le Code de la Santé publique définit aujourd’hui 5 actes médicaux associés à la télémédecine, c’est à dire réalisés à distance, grâce aux outils et réseaux issus des technologies de l’information et de la communication.

Ces nouvelles technologies sont déjà largement utilisées dans le domaine de la santé : sites internet, applis sur mobile ou plateformes téléphoniques permettent de s’informer, de bénéficier de conseils. La télémédecine va plus loin en donnant la possibilité à un médecin de soigner à distance.

La télémédecine est totalement intégrée dans le parcours de soin, mais elle n’a pas vocation à remplacer toutes les interventions physiques des professionnels de santé. Certains actes, notamment ceux qui nécessitent des palpations, ne peuvent évidemment pas se faire par visioconférence. Il y aura donc toujours du présentiel en cabinet.

Les 5 actes concernés aujourd’hui sont : la téléconsultation, la téléexpertise, la télésurveillance, la téléassistance, la régulation médicale.

Quels remboursements pour la télémédecine ?

À partir du 15 septembre 2018, seuls les actes de téléconsultation seront remboursés
Les téléconsultations seront facturées comme les consultations classiques (25 euros), avec une possibilité de dépassement d’honoraires pour les médecins de secteur 2 qui appliquent des honoraires libres.

Quelles garanties de protection des données médicales ?

La télémédecine est une option qui peut être proposée par les professionnels de santé. Elle ne s’impose pas aux patients, qui restent libres de préférer une consultation traditionnelle avec leur médecin.

Les données partagées entre médecins à l’occasion d’une prestation de télémédecine sont protégées par les textes en vigueur, s’appliquant à la confidentialité des informations médicales. 

L’anonymisation des données du patient, le respect de sa liberté de choix, la sécurisation des échanges sont notamment garantis.

Que pensez vous de cet article ?
Pratique