Comment calcule-t-on le nombre de pièces pour une assurance habitation ?

Publié le 08 décembre 2020 Partager sur :

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance pour votre résidence principale ou secondaire, ou pour tout autre logement, que vous l’occupiez ou non, la taille de celui-ci doit être correctement déclarée pour éviter les sanctions sur l’indemnisation en cas de sinistre. Il vous revient donc d’établir de façon précise le nombre de pièces pour votre assurance habitation. Cependant, force est de constater qu’il n’est pas toujours aisé de le fixer. MAAF vous explique donc l’essentiel, les règles à connaître pour effectuer ce calcul qui peut varier d’un assureur à l’autre. 
 

calcul nombre de piece assurance habitation

Pourquoi calculer le nombre de pièces pour son assurance habitation ?

Comme pour toute autre couverture, un assureur a besoin d’estimer « le risque » pour fixer le montant de votre cotisation. Ce risque est notamment évalué par rapport à sa taille, comme le nombre de pièces et/ou la surface. L’évaluation de la surface est réalisée au moment de la souscription du contrat ou de la modification de celui-ci, par exemple si vous procédez à de nouveaux aménagements. Elle est effectuée sur la base de votre déclaration de vos différents espaces, c’est pour cela qu’il vous est demandé l’inventaire du nombre de pièces pour l’assurance habitation.

Impact du nombre de pièces sur votre assurance habitation

Plus grand est votre logement, plus le coût de votre prime d’assurance est important, et ce, que vous soyez locataire ou propriétaire. L’assurance d’un studio est donc moins onéreuse que celle d’une maison de type T5, par exemple. C’est pourquoi, il est essentiel de ne pas commettre d’erreur en déclarant le nombre de pièces, et parfois la surface.

Comment calculer nombre de pièces pour l’assurance habitation ?

Chaque assureur définit sa notion de « pièce principale » : chez certains, une pièce ne compte que si elle a une surface minimale de 9m² (loi Carrez ou au sol) ou si elle dépasse 40m², elle peut compter pour 2 voire plus ; pour d’autres, il n’y a pas de minimum, une pièce compte si elle est aménagée. Il convient donc de vous renseigner auprès du conseiller pour les compter correctement, ou de consulter les conditions générales.

Quelles pièces sont souvent à exclure du calcul du nombre de pièces ?

Chez la plupart des assureurs, la cuisine, la salle de bain, les WC, ou les pièces non aménagées (couloirs, buanderie, débarras…), ne sont pas à compter en pièces principales. 

Cas des mezzanines 

Selon les assureurs, elle doit ou non être comptée, soit selon sa surface, soit selon son usage, comme par exemple si elle est aménagée ou non. Parlez-en à votre assureur.

Certaines grandes pièces peuvent-elles compter pour plusieurs ?

Chez beaucoup d’assureurs, une pièce au-delà d’une certaine surface doit parfois compter pour 2, voire 3, souvent au-delà de 30 ou 40m². Veillez à vérifier ce point auprès de votre assureur.

Quels sont les impacts d’une extension sur votre assurance habitation ?

Nous l’avons vu, le nombre de pièces et la surface de votre logement sont des éléments-clés dans le calcul de votre cotisation. C’est pourquoi, si vous envisagez de réaliser des travaux qui viendraient à faire évoluer la superficie ou le nombre de pièces déclarés dans votre contrat, il est nécessaire d’en informer votre assureur en amont. C’est notamment le cas si vous souhaitez créer une nouvelle pièce à vivre grâce à une extension, ou changer la destination d’une pièce (un garage en chambre à coucher par exemple). Car, les risques changent : votre prime d’assurance doit donc être recalculée.

Conséquences d’une non-déclaration de travaux d’extension

Si vous négligez de déclarer vos travaux d'agrandissement à votre compagnie d’assurances, celle-ci peut décider de refuser de prendre en charge votre sinistre, ou d’appliquer une réduction sur le montant de l’indemnisation.

Questions fréquentes sur le calcul du nombre pour l’assurance habitation

Est-ce qu’une véranda compte pour une pièce ? 

Selon les assureurs, et selon sa taille, elle peut être comptée comme une pièce, ou déclarée à part.

Quand une cuisine est intégrée au salon, est-ce que ce dernier compte ?

Oui. En effet, quand une pièce remplit deux fonctions, comme dans le cas d’un salon doté d’une cuisine américaine, c’est l’usage principal de l’espace qui est retenu pour le calcul du nombre de pièces de votre assurance habitation. 

Comment déterminer la surface de son logement ?

Selon les assureurs, ce peut être la surface habitable, la surface Loi Carrez, la surface aménagée… Consultez les conditions générales ou interrogez votre assureur pour savoir comment il la détermine.
 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique

Mentions légales (1)

(1) Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites et des limites, conditions et exclusions des garanties fixées aux Conditions générales du contrat Multirisque professionnelle disponibles sur maaf.fr ou en agence. Chacune des garanties détaillées ci-dessus vous est applicable uniquement si vous l’avez souscrite (indication dans vos Conditions particulières).