Les différentes durées de validité d'une ordonnance

Mis à jour le 20 mai 2020 Partager sur :

L’achat de médicaments, d’appareillages, la réalisation d’actes médicaux - prises de sang, soins infirmiers, kinésithérapie… -, exigent souvent de disposer d’une ordonnance. Cependant, savez-vous que la validité d’une ordonnance peut varier en fonction des indications qu’elle comporte ? MAAF vous dit tout sur ces centaines de millions de prescriptions médicales circulant chaque année en France. 

validité ordonnance

À qui s’adresse une ordonnance ?

Une ordonnance est un document rédigé par le médecin traitant ou un spécialiste à l’attention du patient et de différents professionnels de santé, comme le pharmacien.

Elle est également analysée par la Caisse primaire d’assurance maladie qui effectue un remboursement partiel ou intégral des prescriptions, par exemple si l’assuré bénéficie de la Complémentaire Santé Solidaire.

Dernier acteur de la chaîne de transmission : la mutuelle de l’assuré pour le remboursement du reliquat à hauteur des garanties souscrites dans son contrat.

Il est donc essentiel que ce document comporte des mentions légales pour être traitées par ces différents acteurs, garants de la validité de l’ordonnance.

Les différentes durées de validité d'une ordonnance

Selon la prescription, la durée de validité de votre ordonnance diffère. 

Durée de validité d’une ordonnance de médicaments

De manière générale, lorsqu’un professionnel de santé prescrit des médicaments pour une période donnée, il est nécessaire d’aller les retirer en pharmacie durant la durée de validité de l’ordonnance, à savoir trois mois à compter de la date de prescription. Si cette durée est dépassée, elle n'est plus valable et votre pharmacien ne pourra plus vous remettre ces médicaments. 

Cas particulier

Si le patient est atteint d’une maladie longue durée, son médecin peut lui remettre une prescription renouvelable. Dans ce cas, la durée de validité de l’ordonnance est d’un an maximum et doit comporter la durée du traitement.  
Pour certaines médications, le médecin doit limiter la prescription à une durée donnée. C’est par exemple le cas pour les médicaments contre l’anxiété et les somnifères (4 à 12 semaines).

Modalités de délivrance des médicaments

Le pharmacien remet généralement le traitement indiqué pour la durée prescrite, si elle est brève. S’il s’agit de contraceptifs ou de traitements chroniques, il est autorisé à délivrer le traitement pour un mois ou 3 mois. 
Bon à savoir :
Dans certains cas spécifiques (1), l’ordonnance ne peut être prise en compte par le pharmacien que si elle est présentée dans les 7 jours suivant la date de la prescription.

Durée de validité d'une ordonnance pour les lunettes 

La durée de validité d'une ordonnance pour des lunettes  est variable selon l'âge du patient : 

  • 1 an pour les patients âgés de moins de 16 ans,
  • 5 ans pour les patients âgés de 16 ans à 42 ans,
  • 3 ans pour les patients âgés de plus de 42 ans.

 

Pour leur renouvellement, il existe deux cas de figure.

  1. Le patient a moins de 16 ans

Il doit consulter à nouveau son ophtalmologue car la vue change beaucoup à cet âge-là.

2. Le patient a plus de 16 ans
L’opticien pourra renouveler les lunettes en les adaptant à la vue après la réalisation d’un contrôle de la vue.

Quant aux lentilles : à partir de 16 ans, une ordonnance de lentilles est valable 3 ans. L’opticien pourra les renouveler en les adaptant à la vue après un contrôle de la vue préalable, sauf mention contraire de l’ophtalmologiste précisée sur l’ordonnance.

Durée de validité d'une ordonnance pour une prise de sang et des soins médicaux

Pour les prescriptions d’actes paramédicaux (tels que soins infirmiers ou de kinésithérapie) ou d’analyse de biologie, aucun délai de réalisation de l’examen n’est imposé. Il est toutefois recommandé de faire les examens rapidement suite à la prescription.

Bon à savoir :
Si le médecin a indiqué la mention « à renouveler » sur l’ordonnance, il est possible de retourner au laboratoire avec la même prescription si elle indique le nombre de réitération d'actes (en chiffres) ou mentionne « en tant que de besoin » pour certains dosages.


(1) Pour les médicaments contenant de l’isotrétinoïne, de l’acitrétine (SORIATANE®), de l’alitrétinoïne (TOCTINO®) pour les femmes en âge de procréer et uniquement après avoir vérifié que toutes les mentions obligatoires figurent dans le carnet-patiente.

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique