Financer vos travaux de rénovation énergétique avec MaPrimeRénov’

Publié le 14 avril 2022 Partager sur :

Vous envisagez de  rénover l’isolation de votre logement, d’installer un pôele à granules ou de troquer votre chaudière à gaz pour une pompe à chaleur ? Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides à la rénovation énergétique dans le cadre du dispositif MaPrimeRenov’ mis en place par les pouvoirs publics. Zoom sur ces aides et leurs conditions d’octroi.

travaux-renovation-940-AdobeStock_460865890.jpg

Qui peut bénéficier des aides MaPrimeRenov’ ?

MaPrimeRénov’ est une aide accessible à tous les propriétaires de leur logement, que ce soit les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs ou les copropriétaires.

Quel est le montant de l’aide ?

Le montant de l’aide est forfaitaire et calculé en fonction des revenus des bénéficiaires, selon quatre catégories de revenus/couleur : bleu, jaune, violet, rose.

En fonction de la nature des travaux éligibles et de la catégorie/couleur à laquelle appartient le bénéficiaire de l’aide, un montant forfaitaire est déterminé pour chaque dépense.

Pour savoir si vous êtes éligible à une aide et son montant, rendez-vous sur le simulateur Simul’aides de France Rénov. 

Sous quelles conditions peut-on bénéficier des aides MaPrimeRenov’ ?

Pour pouvoir prétendre à une aide, plusieurs conditions doivent être respectées, notamment :
- le logement doit être achevé depuis au moins 15 ans ou depuis au moins 2 ans lors du remplacement d'une chaudière au fioul ;
- le logement doit être occupé (au moins 8 mois par an) à titre de résidence principale par le ou les propriétaires ;
- en cas de location du logement, le propriétaire doit s’engager à louer le logement à titre de résidence principale pour une durée de 5 ans dans l'année suivant la date de demande du solde de la prime. Si le logement n'est pas loué, le propriétaire devra reverser la prime. Cette aide ne peut pas être accordée aux sociétaires d’une SCI, ni aux nus-propriétaires, ni aux locataires. À noter que le propriétaire ne doit pas répercuter le montant des travaux financés par MaPrimeRénov dans le montant du loyer ;
- le délai de réalisation des travaux est, en principe, de 2 ans ;
- les travaux doivent être réalisés obligatoirement par une entreprise ou un artisan qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Bon à savoir : MaPrimeRénov' est cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique comme les Certificats d’économie d’énergie (CEE), ou encore les aides des collectivités locales ou celles d'Action logement. Par ailleurs, les travaux réalisés bénéficient d'un taux réduit de TVA à 5,5 %.

Comment demander une aide ?

Il suffit de se rendre sur www.maprimerenov.gouv.fr. Ce site dédié au dispositif MaPrimeRenov’ permet d’accéder à un simulateur pour connaître les aides disponibles et leur montant. Il permet également de déposer son dossier après avoir renseigné les éléments nécessaires (identité, revenu fiscal de référence, caractéristiques du logement, nature des travaux, devis…). 

 

Crédit photo : Adobe Stock

 

La solution MAAF pour encourager l'éco-habitat

Découvrez les PUR BONUS MAAF et les conditions vous permettant de bénéficier d’une remise sur votre cotisation d’assurance Tempo habitation suite à des travaux de rénovation énergétique.

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique