Les équipements moto obligatoires

Mis à jour le 29 mars 2022 Partager sur :

Depuis des années, les réglementations concernant les motos et les motards ont beaucoup évolué. Pour vous assurer d’être accordé à la loi actuelle concernant votre moto et votre sécurité, la MAAF vous liste les équipements obligatoires, recommandés et les réglementations concernant votre moto. 

équipements moto obligatoires

Les équipements obligatoires pour les motards 

Le casque 

Même si cela peut sembler logique, le port d’un casque homologué est obligatoire, selon l’article R431-1 du code de la route. Un casque homologué est un casque qui est conforme aux normes ECE 22-05. Une étiquette blanche (attestant du type d’homologation ECE) est présente à l’intérieur du casque et très souvent cousue sur la jugulaire. Les casques homologués à la norme NF (étiquette verte) sont aussi conformes. Le casque doit être correctement attaché pour le conducteur et/ou passager. Il est important de bien choisir son casque, car les traumatismes crâniens sont la cause principale de lourds handicaps et de décès chez les motocyclistes. En cas de chute, l’échange du casque est impératif. En effet, même si le casque n’est pas abîmé de l’extérieur après une chute, il peut l’être de l’intérieur. Afin d’éviter tous risques corporels majeurs au niveau de la tête, il faut donc le changer même après une petite chute. 

Le non-port du casque est sanctionné d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire, ainsi que d’une amende de quatrième classe (135€).

Les gants 

Le port de gants certifiés est obligatoire depuis le décret du 19 septembre 2016. Pour être conformes, les gants moto doivent être certifiés CE. Pour reconnaître une paire de gants homologués, il suffit de regarder l’étiquette. Il y a deux niveaux de résistance à l’abrasion : 

  • Le niveau 1 qui résiste 4 secondes à l’abrasion et qui a une mention 1 ou 1 KP (« knuckle protection ») sur l’étiquette,
  • Le niveau 2 qui résiste 8 secondes à l’abrasion et qui a une mention 2 KP sur l’étiquette. 

Ne pas porter les gants est sanctionné depuis novembre 2016 d’une amende forfaitaire de troisième classe (68€) et du retrait d’un point sur le permis de conduire. 

Le gilet de haute visibilité (le gilet « jaune »)

Le « gilet jaune » est une obligation depuis janvier 2016. En cas de panne ou d’accident, celui-ci doit être revêtu pour être plus visible et alerter les autres usagers de la route du danger potentiel. 

Si le gilet jaune n’est pas présent dans le top case de la moto ou la sacoche, cela est passible de 11€ d’amende. Si le gilet jaune n’est pas porté en cas d’arrêt d’urgence, cela est passible de 135€ d’amende

Les équipements de moto conseillés

Les bottes ou chaussures moto

Les bottes ou chaussures moto ne sont pas obligatoires, mais elles sont fortement recommandées pour votre sécurité. Avec la norme CE, les chaussures de moto disposeront d’un talon, d’une pointe renforcée ainsi que d’une protection pour les malléoles. 

Le blouson et le pantalon homologué 

Bien que le blouson et le pantalon ne fassent pas encore l’objet d’une obligation réglementaire, ils sont maintenant obligatoires pour passer le permis moto. C’est une bonne chose sachant qu’un équipement prévu pour rouler en ville (avec un risque de chute à faible vitesse) n’a pas besoin d’autant de résistance qu’un équipement d’épreuve de circuit (avec des chutes à haute vitesse). 

Les airbags moto 

Le gilet airbag moto est à considérer comme essentiel pour compléter votre équipement de sécurité en moto. Peu importe le type d’airbag (filaire, radiocommandé ou autonome), il protège votre colonne vertébrale, les cervicales, les lombaires ainsi que le thorax. 

Les équipements de la moto obligatoires

Les plaques d’immatriculation 

Les plaques des deux-roues et trois-roues motorisés et quad ont été uniformisés au format unique 21cm x 13cm depuis le 1er juillet 2017. 
Si vous roulez avec des plaques non conformes, amovibles ou illisibles, vous serez sanctionné d’une amende de 135€. 

Les éclairages du véhicule 

Tout deux-roues motorisé doit être obligatoirement équipé au minimum :

  • D’un feu de route,
  • D’un feu de croisement,
  • D’un feu de position arrière et avant,
  • D’un feu stop.

Tous ces feux doivent être en état de fonctionner. Si vous ne respectez pas ces obligations, vous risquez une contravention et une immobilisation du véhicule peut être prescrite. 

Que pensez-vous de cet article ?
Pratique