Assurance MAAF

Espace client

Réussir sa colocation et bien s’assurer en commun

Publié le 05 juillet 2017 Partager sur :

La colocation séduit de plus en plus de Français, étudiants, jeunes actifs, voire seniors. Nos conseils pour réussir sa colocation, vivre en harmonie avec ses colocataires et être bien assuré.

Réussir sa colocation

Nos conseils pour réussir sa colocation

Moins chère, plus conviviale, permettant de disposer de plus d’espace, la colocation dispose de beaucoup d’atouts. Ce mode d’hébergement conquiert chaque année de plus en plus d’étudiants mais aussi de salariés.

Comment vivre harmonieusement avec ses colocataires ? Tout d’abord, en choisissant avec soin, par exemple lors d’un apéro coloc, sorte de speed dating, ses futurs colocataires. Mode de vie, habitudes alimentaires, enfants ou animaux de compagnie peuvent être des points d’accord… ou de désaccord.

Une fois l’équipe constituée, il est essentiel d’établir des règles de vie, qui seront partagées et respectées par tous.

Colocation : un ou plusieurs contrats de bail ?

La colocation est définie par la loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) du 24 mars 2014 comme "la location d'un même logement par plusieurs locataires, constituant leur résidence principale et formalisée par la conclusion d'un contrat unique ou de plusieurs contrats entre les locataires et le bailleur".

La clause de solidarité figurant au contrat de bail peut rendre les colocataires solidaires du paiement des dettes locatives, loyers et charges. Par ailleurs, depuis la loi Macron du 06 août 2015 les règles spécifiques à la colocation ne s’appliquent pas si les locataires sont au moment de la conclusion du bail, mariés ou pacsés.

Comment bien assurer une colocation ?

Si vous louez un logement en colocation, vous devez obligatoirement vous assurez pour vos risques locatifs afin de couvrir les dommages que vous pourriez causer au bien loué du fait d’un incendie, d’une explosion, d’un dégât des eaux, par exemple. 

Le propriétaire peut exiger des colocataires la remise d’une attestation d’assurance des risques locatifs, lors de la remise des clés, puis chaque année s’il le souhaite. Si cette attestation n’est pas fournie dans un délai d’un mois suivant mise en demeure par le propriétaire de s’assurer, les colocataires s’exposent à la résiliation de leur contrat de location

Attention, cette assurance obligatoire ne couvre pas votre responsabilité civile, vis à vis des voisins et des tiers et ne garantit pas vos biens personnels ni ceux de vos colocataires en cas de sinistre. Pour être mieux protégé il est conseillé de souscrire une assurance multirisque habitation.

Pour ce faire, les colocataires peuvent décider de s’assurer individuellement, (dans ce cas, il est préférable de souscrire le contrat chez le même assureur, afin de faciliter l’indemnisation en cas de sinistre) ou bien de manière commune. Il faudra alors veiller à ce que le nom de chacun des colocataires figure bien au contrat.

Un contrat d’assurance multirisque habitation unique peut ainsi être souscrit et permettre d’assurer les biens personnels de chacun, ainsi que des biens communs, achetés de manière collective. Avant de signer un tel contrat, veillez à bien exposer votre situation à l’assureur, apportez le bail commun et estimez avec soin les biens mobiliers de chaque colocataire.

Enfin, autre possibilité d’assurance issue de la loi Alur : il est désormais possible pour les propriétaires de souscrire eux-mêmes une assurance pour le compte et à la charge des colocataires. Cela doit cependant être précisé dans le contrat de bail.  Cette solution peut aussi être imposée par le propriétaire en cas de défaut d’assurance des risques locatifs par les colocataires ; si le propriétaire préfère cette solution à la résiliation du contrat de bail.

La solution MAAF pour les moins de 30 ans: l’assurance habitation étudiant-apprenti

Chez MAAF, l’assurance Tempo Jeunes , destinée aux étudiants et apprentis jusqu’à 30 ans, propose des garanties adaptées, notamment aux besoins des jeunes étudiants en colocation. Avec TEMPO Jeunes, les colocataires désignés au contrat peuvent bénéficier des mêmes garanties que l’assuré : responsabilité civile de locataire, responsabilité civile vis-à-vis des voisins et des tiers, et en cas de dommage à leurs biens personnels.*

* Pour connaître les conditions de ces garanties, leur étendue et leurs modalités, reportez-vous aux Conditions générales du contrat Tempo Jeune.

 

Que pensez vous de cet article ?