Baromètre 2021 : l’apprentissage dans l’artisanat

Publié en septembre 2021, le baromètre ISM-MAAF de l’artisanat dévoile les chiffres de l’apprentissage dans l’artisanat pour l’année scolaire 2019-2020. Une fois encore, les entreprises artisanales sont premières pour la formation d’apprentis en France. Mais de nouvelles tendances se dessinent avec un attrait grandissant pour certains secteurs d’activité et une hausse du niveau de diplômes.  

En 2019-2020, 153 300 apprentis se sont formés aux métiers de l’artisanat, soit 32% de leur nombre total. Leur effectif était en hausse partout en France (sauf en Île-de-France, en Corse et en outre-mer) et dans la plupart des secteurs. Les métiers de la boulangerie-pâtisserie demeurent les plus populaires, mais d’autres secteurs, moins connus, ont connu une forte croissance comme par exemple la sous-traitance industrielle et la bijouterie-joaillerie.

Le baromètre ISM-MAAF dresse pour la première fois le palmarès des diplômes les plus choisis par les apprentis. En nombre, les CAP métiers de la coiffure, CAP pâtissier, CAP Boulanger, BP coiffure et CAP maçon, préparés à la sortie du collège, occupent les premières places du tableau. L’étude relève cependant un nombre croissant de diplômés de niveau Bac et supérieur : +9% en BTS, +4% en Bac Pro. Parmi les formations les plus suivies par les bacheliers : BTS Aménagements paysagers, BTS Gestion de PME ou encore BTS électrotechnique.  

Toujours selon le baromètre ISM-MAAF, près d’un tiers des apprentis font le choix de l’artisanat dans le cadre d’une réorientation. Chez les plus de 26 ans et les demandeurs d’emploi en formation, ce sont ainsi les secteurs des soins à la personne (coiffure, esthétique), du commerce de fleurs et des métiers du bâtiment qui ont le plus attiré. 

Quel que soit leur profil, les apprentis des entreprises artisanales ont bénéficié d’un taux d’emploi supérieur à celui des diplômés de la voie scolaire traditionnelle (respectivement 64% et 40%). Un taux qui s’est élevé avec le niveau de diplôme : de 55% pour les apprentis de niveau 3/CAP (27% pour les scolaires), il grimpait à 77% pour les apprentis de niveau 5/BTS et plus (58% pour les scolaires).
 

2021_10_12_MAAF_Chiffres cles apprentissage artisanat_v2.jpg

Téléchargez le communiqué de presse sur le baromètre de l’artisanat sur l’apprentissage en 2021, réalisé par MAAF et ISM (Institut Supérieur des Métiers) 

Le temps d’un interview, MAAF a rencontré Laurent Boyé, meilleur ouvrier de France et plombier-chauffagiste ! Découvrez son parcours. 

Téléchargez l’intégralité du baromètre sur l’apprentissage dans le secteur de l’artisanat en 2021.