Voiture électrique, un atout pour l'avenir

Mis à jour le 20 juin 2022 Partager sur :

L'assurance d’une voiture électrique revient généralement moins cher que l’assurance d’une voiture thermique. En effet, les conducteurs de voitures électriques ont généralement moins d’accidents en raison des distances parcourues plus courtes et des vitesses moyennes réduites. De plus, les risques diminués, combinés à l’impact « neutre » de cette voiture sur l’environnement, amènent les assureurs à proposer des bonus, des chèques ou des réductions pour l’assurance des voitures électriques. 

voiture écologique

Pourquoi opter pour une voiture électrique ?

L'autonomie des voitures électriques : les réseaux de recharges publics s’étendent, les technologies évoluent et l'autonomie des véhicules électriques est largement suffisante pour répondre aux besoins d’une personne effectuant 50 à 100 km/jour.

Le temps de chargement des batteries dépend de leur capacité (kWh), mais aussi de la puissance de la source électrique. Avec une installation standard, il faut plusieurs heures pour totalement charger une voiture électrique. Une durée qu’il est possible de réduire avec une prise renforcée ou avec un amplificateur. Sur une borne rapide publique, 30 à 60 minutes seront suffisantes pour refaire le plein. À savoir : Il existe plus de 55 000 bornes de recharge publiques en France métropolitaine (1).

L'entretien : Les moteurs électriques sont plus simples et donc plus robustes que les moteurs thermiques. Il n’y a pas de vidange à faire, de changement de bougies ou de filtres à effectuer.

La puissance : La puissance des voitures électriques n'a rien à envier aux thermiques. Leur potentiel d'accélération au démarrage peut d'ailleurs être plus important, en permettant des reprises vives et fluides.

Les aides gouvernementales pour favoriser l'acquisition des véhicules propres

Les voitures individuelles représentent environ 54% des émissions totales de CO2 du transport routier en France (2). Favoriser l’acquisition de véhicules électriques représente de ce fait un levier important pour diminuer la pollution atmosphérique. Afin d’encourager les Français à acquérir des véhicules moins polluants, le Gouvernement a mis en place des aides, tels que le bonus écologique et la prime à la conversion.

Le bonus écologique : Comme annoncé par le gouvernement en décembre 2020, le bonus à l’achat d’une voiture 100% électrique neuve était de 6 000 euros au 1er juillet 2021. Il est réduit à 5 000 euros au 1er juillet 2022. Pour en savoir plus

Ce bonus permet de recevoir si vous êtes majeur et domicilié en France, et sans condition de ressources, une aide à l'achat d'un véhicule neuf, dans la limite de 27% du prix d'achat.

L'aide dépend du prix d'achat : au maximum 6 000 euros (5 000 euros si le véhicule est acquis par une personne morale) pour un véhicule dont le prix est inférieur à 45 000 euros. L'aide ne s'élève qu'à 2 000 euros pour un véhicule dont le prix est compris entre 45 000 et 60 000 euros. Pour en savoir plus

Quant aux véhicules d’occasion, ils peuvent bénéficier d’une aide de 1 000 euros sous conditions :

- Il doit être conservé (qu'il soit acheté ou loué) pour une durée d'au moins 2 ans ;
- Il doit avoir été immatriculé en France depuis au moins deux ans à la date de facturation du véhicule ou de versement du premier loyer ;
- Il doit être immatriculé en France dans une série définitive ;
- Il doit avoir un taux d'émission de CO2 de 20 g/km au maximum (véhicule électrique).

La prime à la conversion : C’est une aide additionnelle – pouvant s’élever jusqu’à 5 000 euros - pour l’achat d’un véhicule neuf ou d'occasion peu polluant en échange de la mise au rebut d'un vieux véhicule. Elle permet de porter le bonus total accordé jusqu’à 11.000 €.

Attention : L'obtention de la prime à la conversion est possible même lorsque le revenu fiscal de référence est supérieur ou égal à 13 489 € par part, mais à condition que le véhicule acheté ou loué soit un véhicule électrique ou hybride rechargeable, donc très peu polluant. Pour en savoir plus

Quelle assurance pour une voiture électrique ?

Comme tous les véhicules terrestres à moteur, les voitures électriques n’échappent pas à l’obligation d’assurance en responsabilité civile. Cette garantie couvre les dommages matériels, immatériels et/ou corporels causés à un tiers (piéton, passager…), à un autre véhicule ou à des biens. Les garanties et options pour assurer un véhicule « classique » sont valables pour un véhicule électrique (vol et incendie, tous risques, assistance panne 0 km…). Certaines garanties sont néanmoins propres à ce type de véhicule comme l’assurance de la batterie.

Pour en savoir plus sur l'assurance d'une voiture électrique 

L'assurance d'une voiture électrique revient-elle plus cher ?

Malgré certaines garanties supplémentaires à souscrire, l’assurance d’une voiture électrique revient généralement moins cher que l’assurance d’une voiture thermique. Et les assureurs ont tendance à récompenser les conducteurs de véhicules propres. 

Vous êtes assuré MAAF et roulez avec un véhicule propre ?

Le Bonus véhicule propre Auto vous permet de bénéficier d'une réduction de 100 € déduite de votre 1ère cotisation auto, et s’applique aux contrats auto MAAF souscrits entre le 20/06/2022 et le 31/12/2022 pour une voiture à motorisation électrique, hybride (hors micro-hybride). Hors contrat flotte et hors contrats Joker'Assur. Offre valable 1 seule fois. Le Bonus véhicule propre n'est pas cumulable avec les offres promotionnelles.

Pour en savoir plus sur les véhicules éligibles au Bonus véhicule propre MAAF

(1) Selon le Baromètre national des infrastructures de recharge ouvertes au public (2022).

(2) L'environnement en France : rapport sur l'état de l'environnement, ministère du développement durable, mis à jour le 25/02/2021

 

Pratique