Assurance MAAF

Contact

Agence

Sinistre

Mon espace

Assurance tous risques ou au tiers : quelle formule choisir?

Publié le 24 octobre 2016 Partager sur :

 L’assurance automobile  est obligatoire mais chaque conducteur peut choisir le degré de protection qu’il souhaite. Alors, pour vous, c’est assurance tous risques ou au tiers ?

 

assurance tous risques

L’assurance au tiers est l’assurance automobile minimale obligatoire. Obligatoire, car elle couvre votre responsabilité civile : elle garantit donc les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer. Minimale, car si vous êtes seul responsable des dégâts ou si aucun tiers responsable n’a pu être identifié, vous ne serez pas du tout indemnisé.

L’assurance tous risques est plus protectrice. Au-delà de votre responsabilité civile, elle couvre vos propres dommages matériels mais aussi le vol, l’incendie, etc. Y compris si vous êtes responsable.

Assurance tous risques : la sérénité assurée

C’est la formule à privilégier si vous voulez avant tout prendre le volant l’esprit tranquille. L’assurance tous risques s’impose également quand la valeur du véhicule est encore élevée ou qu’un crédit auto n’est pas encore totalement remboursé.

En revanche, quand le véhicule vieillit et voit sa cote argus chuter, l’assurance au tiers peut être envisagée. Notamment si la différence de cotisation et de franchise avec l’assurance tous risques est importante. Mais avant de se décider, il faut bien évaluer sa capacité à assumer certaines dépenses qui ne seront pas couvertes au tiers.

Votre épargne vous permettrait-elle de remplacer un véhicule détruit ou d’engager plusieurs centaines ou milliers d’euros de réparations en attendant d’être indemnisé ? Si la réponse est non, mieux vaut sans doute conserver votre assurance tous risques.

Assurance tous risques ou au tiers : comment serai-je indemnisé(1) ?

Vous refusez la priorité à un véhicule. Les deux véhicules sont endommagés et l’autre conducteur est même blessé. Que vous soyez assuré en tous risques ou au tiers, le conducteur adverse et son véhicule sont garantis pour les blessures et les dommages occasionnés.

Quant à la prise en charge des réparations sur votre propre véhicule, la situation n’est pas du tout la même. Avec une assurance tous risques, vous ne payeriez que le montant de la franchise. Au tiers, c’est la totalité des réparations qu’il vous faudrait assumer.

Vous n'êtes pas responsable de l’accident qui a sérieusement endommagé votre véhicule. Théoriquement, les réparations sont donc prises en charge. Sauf que le conducteur responsable a pris la fuite et n’a pu être identifié. Avec une assurance tous risques (uniquement en formule Tous Risques du contrat auto MAAF), même sans tiers identifié, vous seriez indemnisé, déduction faite de la franchise. Au tiers, en revanche, vous devrez assumer seul les frais de réparation.

(1) Pour connaître les limites et conditions d’indemnisation, reportez-vous aux conditions générales  du contrat d’assurance Auto.

 

Que pensez vous de cet article ?