Assurance MAAF

Espace client

Étudiant et bien assuré

Publié le 27 septembre 2016 Partager sur :

Avant de commencer votre année universitaire, assurez-vous que vous êtes bien couvert pour votre logement, votre responsabilité civile, votre santé ou votre auto.

assurance etudiant etre bien assuré

Assurer sa responsabilité civile et son logement

L’assurance responsabilité civile vie privée couvre l’assuré pour les dommages* qu’il pourrait causer accidentellement à autrui. Celle des enfants est généralement incluse dans  le contrat d’assurance multirisque habitation des parents. Dans le cas contraire, il est nécessaire de souscrire son propre contrat responsabilité civile vie privée.
Par ailleurs, si  vous louez un appartement, vous devez  obligatoirement souscrire une assurance responsabilité civile locative pour les dommages que vous  pourriez  causer aux biens du propriétaire du logement, ainsi qu’à vos  voisins ou à des tiers* à l’occasion d’un sinistre (incendie, dégât des eaux…). Une assurance habitation pourra couvrir en outre  vos propres biens en cas d’incendie ou de dégât des eaux par exemple.
Si vous  partagez une colocation avec d’autres étudiants, sachez que certains assureurs, comme MAAF, peuvent vous  proposer un contrat commun à tous. Le nombre et l’identité des colocataires doivent être communiqués à l’assureur.

Se protéger des accidents

Il est aussi indispensable  d’être couvert en cas d’accident, que ce soit lors d’un stage, durant ses études ou lors de certaines activités sportives. Une garantie individuelle accident complètera le remboursement des frais de santé liés à un accident corporel et pourra garantir le versement d’un capital si vous êtes victime d’un accident (sauf accidents de la route) ou d’une agression entraînant une incapacité permanente. Cette garantie pourra aussi vous  couvrir à l’étranger, dans le cadre d’un séjour étudiant.

Optimiser sa couverture santé

Lorsque l’on devient étudiant, on doit s’affilier à la sécurité sociale étudiante, sauf si on est salarié. Si l’un de vos parents dépend d’un régime spécial ou s’il est travailleur non salarié (artisan, commerçant, profession libérale), son  régime obligatoire pourra continuer à vous  couvrir jusqu’à 19 ans. La sécurité sociale étudiante devient payante à partir de 20 ans (de l’ordre de 200 € par an), mais reste gratuite pour les étudiants boursiers. Elle présente l’avantage de couvrir, sous certaines conditions, les stages de moins de 6 mois effectués au sein de l’Union européenne.
Pour une meilleure prise en charge de ses frais de santé, il est conseillé de souscrire une complémentaire santé. Si vous déclarez des revenus et que ceux-ci sont peu élevés, vous pourrez prétendre à l’ACS, aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (de l’ordre de 200 € par an, de 16 à 49 ans), et n’aurez  pas à avancer d’argent pour payer une consultation médicale (depuis le 1er juillet 2015).
 A savoir : les étudiants n’ont pas toujours besoin de souscrire leur propre complémentaire santé. En effet, ils peuvent, selon le contrat souscrit, rester assurés par la complémentaire santé individuelle ou collective de leurs parents. Toutefois, vérifiez jusqu’à quel âge vous pouvez en profiter.

Que faire si vous venez d’obtenir votre permis de conduire ?

Jeune conducteur, peu expérimenté au volant, vous êtes  exposé à un risque d’accident plus important, ce qui explique que votre  prime d’assurance soit plus élevée. Cela se traduit par une surprime « jeune conducteur » appliquée sur les deux premières années d’assurance auto. Le montant de cette surprime peut être réduit de moitié si vous avez fait la conduite accompagnée.
Que vous possédiez votre  propre voiture ou conduisiez la voiture de vos parents, il est primordial d’être bien assuré, en tant que conducteur principal sur votre  propre véhicule ou comme conducteur secondaire sur celui de vos parents, afin d’être correctement couvert en cas d’accident responsable.

Que pensez vous de cet article ?